Economie

La Banque mondiale approuve un financement de 250 millions de dollars pour soutenir la Côte d’Ivoire

La Banque mondiale approuve un financement de 250 millions de dollars pour soutenir la Côte d'Ivoire

La Banque mondiale a approuvé un financement total de 250 millions de dollars de l’IDA pour soutenir le développement du secteur agroalimentaire et la création de milliers d’emplois dans les zones rurales de Côte d’Ivoire, avec ce financement, le Projet de développement du secteur agroalimentaire vise à lever les principaux freins à la croissance du secteur agroalimentaire et à stimuler le développement de filières agroalimentaires plus inclusives, résilientes et compétitives. Le projet favorisera de réelles opportunités pour forger des partenariats privés entre les parties prenantes dans des chaînes de valeur ciblées telles que le manioc, l’horticulture et l’aquaculture et ainsi stimuler les investissements pour améliorer et moderniser les segments les plus faibles du secteur.

Le projet devrait donc contribuer à améliorer l’environnement des affaires et la coordination du secteur agroalimentaire le long des chaînes de valeur en structurant leurs acteurs. Il vise également à accroître l’accès de ces chaînes de valeur non seulement aux technologies modernes adaptées aux besoins des agriculteurs et des entrepreneurs agricoles mais aussi aux marchés, ainsi qu’à renforcer leur résilience au changement climatique, «Les scientifiques prédisent qu’avec l’urbanisation croissante en Afrique, un agriculteur devra nourrir au moins deux consommateurs non agricoles d’ici 2030 et probablement plus de quatre d’ici 2050. Dans le même temps, les contraintes foncières et les problèmes climatiques vont s’intensifier. La Banque mondiale utilisera ce financement pour soutenir les efforts des autorités ivoiriennes pour relever ces défis majeurs en augmentant les investissements dans la recherche agricole, le marketing et la transformation agro-industrielle afin de construire un secteur agroalimentaire compétitif et inclusif », a déclaré Coralie. Gevers, directeur pays de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Guinée et le Togo.

  La Tunisie espère relancer le secteur du tourisme via les visiteurs d'Europe de l'Est

En collaboration avec la Banque mondiale, la Société financière internationale (SFI) jouera un rôle clé dans l’engagement du secteur privé en améliorant le climat des affaires et en encourageant l’investissement privé dans le secteur agroalimentaire en Côte d’Ivoire. La participation d’IFC permettra également au projet de soutenir environ 600 000 petits exploitants agricoles, dont la moitié seront des femmes, 150 PME et au moins 400 microentreprises impliquées dans la production, la commercialisation et la transformation des produits agroalimentaires.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top