Société

La FAO lance la première formation continue en épidémiologie vétérinaire appliquée au Kenya

La FAO lance la première formation continue en épidémiologie vétérinaire appliquée au Kenya

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé la formation de première ligne en épidémiologie vétérinaire appliquée en service (ISAVET) pour la première cohorte kenyane de vétérinaires et de professionnels para-vétérinaires.

En collaboration avec le Directeur des Services Vétérinaires (DVS), les 25 stagiaires seront formés pendant quatre mois, avec quatre semaines de formation formelle (didactique) suivies de trois mois de projets de terrain encadrés à domicile dans les lieux d’affectation des stagiaires.

« Les vétérinaires de terrain et les paraprofessionnels vétérinaires sont une ressource humaine indispensable. Ils contribuent à une surveillance efficace, à des enquêtes sur le terrain et à des interventions d’urgence. Ils ont des liens étroits avec la communauté locale et sont souvent les premiers intervenants en cas d’épidémie de maladie animale », a déclaré Carla Mucavi, représentante de la FAO au Kenya.

En 2017, les exercices d’évaluation de la surveillance et d’évaluation externe conjointe (JEE) menés au Kenya ont identifié une lacune clé dans une formation structurée et routinière en cours d’emploi pour les agents de santé animale, plus particulièrement les agents de santé animale de première ligne, pour effectuer une détection précoce et une réponse aux menaces virales potentiellement zoonotiques à leur source, les agents de terrain vétérinaires du comté, du sous-comté et des laboratoires régionaux d’enquête vétérinaire (RVILS) ont besoin de compétences pour mener une surveillance efficace et une réponse aux épidémies dans le cadre d’une approche One Health.

Le programme ISAVET propose une formation structurée en cours d’emploi pour développer les capacités de santé animale à prévenir, détecter et répondre aux menaces virales potentiellement zoonotiques à la source, à travers une formation « en cours d’emploi» ciblant les vétérinaires de terrain et les paraprofessionnels vétérinaires du secteur agricole, le gouvernement kenyan s’est engagé à développer un service vétérinaire efficace et efficient qui fournira des services de santé animale pour protéger nos animaux. Les services vétérinaires du Kenya sont ancrés sur un système de surveillance solide qui vise à détecter les maladies endémiques, émergentes et ré-émergentes, fournissant ainsi un soutien à la riposte aux flambées de maladies fondée sur des preuves », a déclaré M. Harry Kimtai, CBS, secrétaire d’État principal du Département de l’élevage alors qu’il a officiellement lancé la formation ISAVET.

  Les vaccins Corona importés vers certains pays du sud de l'Afrique sont-ils vraiment efficaces?
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top