Economie

La Bourse égyptienne attend l’inscription de la capitale administrative…La route sera-t-elle goudronnée ?

La Bourse égyptienne attend l'inscription de la capitale administrative...La route sera-t-elle goudronnée ?

La décision du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi d’offrir la nouvelle société de capital administratif à la bourse égyptienne a eu de vastes répercussions aux niveaux local et international dans le monde de la finance et de l’économie, étant donné qu’elle sera la plus grande du genre dans le l’histoire du pays, samedi dernier, Sissi a révélé le projet du gouvernement de placer dès que possible la société propriétaire du nouveau capital administratif sur le marché des capitaux, situé à 45 kilomètres du Caire, afin que les liquidités de la société dans les banques soient de cent milliards de livres (6,4 milliards), et il s’attendait à ce qu’il dépasse Les actifs de la société au cours des deux prochaines années sont de 3 à 4 000 milliards de livres.

Il a rappelé que l’Etat – en référence à son budget général – n’a pas supporté un centime, car le coût de la première phase du projet, qui comprend 3 phases, est de 25 milliards de dollars, selon le porte-parole de la nouvelle capitale, le brigadier Général Khaled al-Husseini, la décision annoncée était surprenante, d’autant plus que c’est la première fois qu’elle est révélée, à un moment où elle n’a pas été mentionnée plus tôt par les responsables du projet ou les responsables gouvernementaux, l’entreprise appartient aux forces armées et à l’autorité des communautés urbaines.

À la suite des déclarations d’Al-Sisi, le président de la société, le général de division Ahmed Zaki Abdeen, a exprimé son espoir que l’offre de la société en bourse « sera la plus importante de l’histoire de l’Égypte », notant qu’« ils sont actuellement au stade de la planification, et les procédures de sélection des conseillers et de détermination de la taille de l’offre peuvent commencer au début de l’année prochaine, dans un communiqué de presse à l’agence américaine Bloomberg, Abdeen n’a pas exclu que l’offre contourne la Bourse égyptienne, déclarant : « Il est très probable (l’offre de la société) sur un autre marché international également… Nous étudions cela option ».

  La BERD investit 100 millions de dollars dans une obligation verte égyptienne pour l'énergie solaire
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top