Economie

Le Centre for African Leaders in Agriculture lance son premier programme de leadership

Le Centre for African Leaders in Agriculture lance son premier programme de leadership

La sécurité alimentaire et la durabilité de l’Afrique jouant un rôle central dans la croissance économique du continent et l’adaptation au changement climatique, le Centre des dirigeants africains en agriculture (CALA), une initiative dirigée par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), a officiellement lancé sa première cohorte de 80 dirigeants de huit pays cibles à travers l’Afrique subsaharienne.

Pour aider les dirigeants agricoles à mettre en œuvre les priorités politiques à travers le continent, le premier programme de leadership avancé de CALA : Leadership collaboratif pour la sécurité alimentaire et la durabilité en Afrique a débuté cette semaine avec des représentants du gouvernement, du secteur privé et de la société civile d’Éthiopie, du Ghana, du Kenya, du Malawi, Nigéria, Rwanda, Tanzanie et Ouganda, le CALA a été créé grâce à un financement de la Coopération allemande au développement (GIZ) par l’intermédiaire de la Banque de développement KfW et dirigé par l’AGRA en collaboration avec l’African Management Institute (AMI), le principal responsable de la mise en œuvre et du partenaire d’apprentissage du Centre, et le Policy LINK de l’USAID, qui a dirigé la conception et le déploiement du volet coaching du programme de leadership. La première cohorte de 80 dirigeants de l’ensemble du gouvernement, du secteur privé et de la société civile a été sélectionnée parmi près de 1 000 candidats. Un processus de candidature pour la deuxième cohorte du programme s’ouvrira début 2022.

Le premier forum de leadership de trois jours de CALA, qui s’est tenu virtuellement, a commencé lundi dernier avec des remarques en direct du président du conseil d’administration de l’AGRA et ancien Premier ministre d’Éthiopie, S.E. Hailemariam Dessalegn, la présidente d’AGRA, le Dr Agnes Kalibata, la PDG d’AMI, Rebecca Harrison, et le directeur régional de USAID Policy LINK, Robert Ouma, « La complexité de la transformation de l’agriculture nécessite des efforts de collaboration et de coordination entre toutes les parties prenantes, et c’est pourquoi ce type d’initiatives (comme CALA) est important », a noté le président du conseil d’administration de l’AGRA, S.E. Hailemariam Dessalegn dans ses remarques.

  Les banques africaines sont parfaitement disposées à tirer parti du commerce par chat
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top