Economie

Le gouvernement indien accorde un million de dollars pour une agriculture résiliente au changement climatique au Zimbabwe

Le gouvernement indien accorde un million de dollars pour une agriculture résiliente au changement climatique au Zimbabwe

Le gouvernement indien a versé près d’un million de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies au Zimbabwe pour aider les populations touchées à faire face aux chocs climatiques, la contribution, fournie par le biais du Fonds de partenariat pour le développement Inde-ONU, sera utilisée pour aider plus de 5 200 petits agriculteurs dans les districts de Chiredzi et de Mangwe. En collaboration avec ses partenaires, le PAM Zimbabwe apportera son expertise par le biais de son programme de soutien aux marchés agricoles des petits exploitants (SAMS), afin de renforcer la résilience et les capacités de certains petits exploitants agricoles. Le projet encouragera la culture de petites céréales et de légumineuses résistantes à la sécheresse, réduisant ainsi les effets négatifs des sécheresses récurrentes au Zimbabwe.

L’Inde a joué un rôle clé dans la promotion de l’adoption de 2023 comme année du mil par les Nations Unies. Ce financement met en évidence les contributions croissantes de l’Inde aux pays du Sud dans les efforts visant à renforcer la résilience au changement climatique, le directeur du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, M. Adel Abdellatif, a déclaré que la contribution garantira la protection sociale et la résilience des petits agriculteurs, « Les petits exploitants et les agriculteurs familiaux sont emblématiques des pays du Sud et du défi de faire en sorte que l’Agenda 2030 profite à tous, y compris aux communautés rurales et défavorisées du monde en développement. Les innovations pour assurer la protection sociale et la résilience des petits agriculteurs abondent, l’Inde étant un leader distinct qui développe de nouvelles pratiques adaptées au contexte pour atténuer la pauvreté rurale », a-t-il déclaré.

  La BAD aide les pays d'Afrique de l'Ouest à respecter leurs engagements dans le cadre de l'Accord de Paris

« Ce projet est axé sur l’augmentation de la production de petites céréales et l’accès au marché. Cela offrira une bonne occasion de tester et d’étendre les pratiques réussies du Sud, améliorant ainsi la vie des Zimbabwéens ruraux », a ajouté M. Abdellatif.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top