Politique

Retrait de la composante éthiopienne de la Force de sécurité des Nations Unies à Abyei

Retrait de la composante éthiopienne de la Force de sécurité des Nations Unies à Abyei

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a annoncé un accord avec les Nations Unies pour retirer la composante éthiopienne de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies à Abyei (UNICEF), dans les trois prochains mois, à la demande du Soudan, le ministère soudanais des Affaires étrangères a déclaré, dans un communiqué de presse, que la ministre des Affaires étrangères, Maryam Al-Sadiq Al-Mahdi, a tenu une réunion virtuelle avec l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Corne de l’Afrique, Parfit Anyanga, avec la participation du Secrétaire général adjoint au maintien de la paix Jean-Pierre Lacroix, et du Secrétaire général adjoint au soutien opérationnel Atul Kari.

La réunion a discuté des développements dans la région d’Abyei (entre le Soudan et le Soudan du Sud) et de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies à Abyei (UNICEF), l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Corne de l’Afrique a apprécié le rôle joué par le gouvernement du Soudan dans l’instauration de la paix dans l’État du Soudan du Sud, faisant référence à la visite que le Premier ministre Abdalla Hamdok, accompagné de son gouvernement ministres, payés à Juba pour renforcer la coopération entre les deux pays frères.

Pour sa part, la ministre soudanaise des Affaires étrangères, Mme Maryam Al-Sadiq Al-Mahdi, a salué la réponse et la compréhension des Nations Unies à la demande du Soudan de remplacer les forces éthiopiennes par des forces d’autres pays pour contribuer au maintien de la paix, elle a indiqué que le Soudan se réjouit de continuer à renforcer ses relations avec l’État du Soudan du Sud pour bénéficier des capacités des deux pays, il s’est engagé à faciliter une sortie en douceur des forces éthiopiennes d’Abyei et à recevoir d’autres forces des pays contributeurs, et s’est également engagé à lever tous les obstacles auxquels se heurte le Mécanisme conjoint de vérification et de contrôle des frontières pour mener à bien ses tâches et son rôle requis.

  La BAD alloue 5,4 millions de dollars pour renforcer la sécurité alimentaire en Somalie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top