Economie

Banque mondiale : l’Afrique subsaharienne est en train de sortir de la récession

Banque mondiale : l'Afrique subsaharienne est en train de sortir de la récession

L’analyse économique semestrielle menée par la Banque mondiale sur l’Afrique subsaharienne a montré que la croissance économique y retrouverait 3,3 % d’ici la fin de cette année, selon la plateforme d’information du journal français Le Point, la dernière édition du rapport Africa Pulse s’attend à ce que la Côte d’Ivoire connaisse des taux de croissance de 6,2% et 6,5% en 2021 et 2022, respectivement.
Le rapport a noté que l’Afrique subsaharienne, après avoir connu sa première récession en plus de 25 ans en raison du déclenchement de la pandémie de Corona, est en passe de surmonter la récession et de parvenir à une reprise compte tenu de la hausse des prix des matières premières, de la l’assouplissement des mesures de confinement de la pandémie et la reprise du commerce international, dans cet esprit, les analystes ont révisé leurs prévisions à la hausse… et prévoient désormais une croissance de 3,3% pour l’année en cours 2021 et un rythme de reprise plus lent des économies de marché avancées et émergentes, Albert Zovak, économiste en chef pour l’Afrique à la Banque mondiale, a souligné la nécessité de faciliter un accès équitable à des vaccins sûrs et efficaces contre le virus Corona pour sauver des vies et promouvoir la reprise économique en Afrique, notant que le Fonds monétaire international a mis en garde contre une « voie différente ». à la reprise mondiale » à la lumière de la lenteur de la vaccination dans certaines Régions.
Il a noté que l’Organisation mondiale du commerce, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Organisation mondiale de la santé et l’Université d’Oxford ont tous convenu que « l’accélération du déploiement des vaccins accélérerait la croissance régionale », on s’attend à ce que le rythme de la reprise varie entre les pays de la région, pour les trois plus grandes économies de la région « Angola, Nigeria et Afrique du Sud », où les attentes indiquent que ces pays devraient connaître une croissance de 4,0%, 2,4% et 4,6% respectivement… à l’exception de l’Angola et de l’Afrique du Sud, le reste de la région devrait se redresser plus rapidement, avec un taux de croissance de 3,6% cette année.

  Le secteur privé africain est demandé à participer avec enthousiasme dans les travaux de Team Energy
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top