Economie

IFC s’associe au Conseil national égyptien des femmes pour stimuler les opportunités économiques pour les femmes

IFC s'associe au Conseil national égyptien des femmes pour stimuler les opportunités économiques pour les femmes

IFC et le Conseil national égyptien des femmes ont signé un accord qui contribuera à accroître la participation économique des femmes, notamment en améliorant leur accès aux prêts bancaires, en promouvant l’égalité de rémunération et en offrant des options de travail plus flexibles.

Au cours des deux prochaines années, l’IFC et le Conseil national des femmes (NCW) soutiendront le gouvernement égyptien dans l’élaboration de lois non sexistes, ce qui contribuera à donner aux femmes un accès plus égal aux opportunités économiques en Égypte, les réformes viendront compléter les efforts du gouvernement égyptien pour promouvoir l’égalité des salaires, accroître l’accès au financement, y compris pour les femmes entrepreneurs, et faciliter le travail des femmes en dehors du foyer, le projet s’aligne sur Closing the Gender Gap Accelerator, une initiative conjointe entre le NCW, le Forum économique mondial et le ministère de la Coopération internationale, qui vise à améliorer les cadres juridiques et réglementaires qui encouragent les femmes à participer pleinement à l’économie égyptienne.

« De tels accords jouent un rôle important dans l’autonomisation économique des femmes et dans la poursuite de leurs efforts », a déclaré la ministre de la Coopération internationale, Rania A. Al-Mashat. « Cet accord s’inscrit dans le cadre des partenariats que le ministère de la Coopération internationale entretient avec des partenaires de développement bilatéraux et multilatéraux pour faire progresser la réalisation de la Vision 2030 de l’Égypte, qui s’aligne également sur les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU».

Closing the Gender Gap Accelerator est le premier modèle de collaboration public-privé dans la région MENA visant à accroître la participation des femmes au marché du travail, à combler les écarts de rémunération et d’investissement entre les sexes, à faire progresser davantage de femmes vers des postes de direction et de direction, et à ancrer la parité entre les sexes dans le avenir du travail.

  Les femmes changeuses d'argent à Djibouti font avancer l'économie informelle
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top