Economie

L’EABC, le COMESA et la SADC créent un Conseil Tripartite Africain des Affaires

L'EABC, le COMESA et la SADC créent un Conseil Tripartite Africain des Affaires

Le Conseil des affaires de l’Afrique de l’Est, le COMESA et le Conseil des affaires de la SADC ont officiellement lancé et formé le Conseil tripartite africain des affaires pour diriger l’inclusion des propositions de politique du secteur privé dans les négociations de l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) et la zone de libre-échange tripartite africaine (TFTA), il s’agit de l’une des résolutions de la réunion consultative des conseils commerciaux régionaux sur la mise en œuvre de l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) organisée par le Conseil commercial de l’Afrique de l’Est (EABC) avec le soutien de TradeMark East Africa (TMEA). « Le Conseil tripartite africain des affaires présentera des positions politiques conjointes du secteur privé au secrétariat de l’AfCFTA au Ghana et aux réunions du Conseil ministériel tripartite afin d’accélérer la mise en œuvre des accords », a déclaré M. John Bosco Kalisa, PDG de l’EABC.

M. Kalisa a appelé les États membres du COMESA, la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) à ratifier la zone de libre-échange tripartite pour atteindre le seuil de 14 ratifications requis pour permettre l’entrée en vigueur de l’accord, M. Dickson Poloji, PDG du Conseil des entreprises du COMESA, a déclaré : « Il est important que le secteur privé connaisse les instruments commerciaux que sont les règles d’origine, les normes et le mécanisme de règlement des différends dans le cadre de la ZLECAf », il a précisé que les comités de mise en œuvre de l’AfCFTA devraient être coprésidés par le secteur privé. Pour sa part, M. Peter Varndell-PDG du Conseil commercial de la SADC a déclaré : « Le Conseil commercial tripartite africain améliorera la coordination et le développement des positions sur la formulation et les négociations des politiques de l’AfTCFA.

  Twitter va ouvrir son premier bureau africain au Ghana pour exploiter un marché à croissance rapide

M. Dennis Karera, vice-président de l’EABC, a déclaré : « Le commerce dans le cadre de l’AfCFTA est la réponse pour que l’Afrique puisse mieux répondre aux chocs externes des conflits, du Covid-19 et du changement climatique ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top