Economie

Ouverture du Sommet Extraordinaire de l’Union Africaine au Niger

Ouverture du Sommet Extraordinaire de l'Union Africaine au Niger

Le 17e Sommet extraordinaire de l’Union africaine sur l’industrialisation et la diversification économique a débuté dans la capitale nigériane, Niamey, sous le thème « Industrialisation de l’Afrique : Renouveler les engagements pour une industrialisation et une diversification économique globales et durables », dans son allocution, le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, a souligné que « la porte d’entrée de l’industrialisation du continent africain repose sur le secteur agricole en raison de sa grande importance », soulignant que « la réussite de l’industrialisation, de la diversification économique , et la zone de libre-échange en Afrique ne peut être réalisée sans la volonté. » la politique de tous les États membres de l’Union, et leur unité.
Dans son allocution, le président de la République du Niger, Mohamed Bazoum, a indiqué que « le continent africain est riche en ressources souterraines et naturelles de toutes sortes, en plus d’un capital important représenté par une composition démographique jeune qu’il faut investir », Bazoum a souligné, « La nécessité de la trinité de la volonté politique, de l’unité et de la volonté des dirigeants africains pour réaliser l’industrialisation et la diversification économique sur le continent », il a souligné la nécessité pour l’industrialisation de faire l’objet « d’une intégration entre les secteurs public et privé, avec la création de petites et moyennes entreprises qui répondent aux besoins du continent », les responsables des Etats membres de l’Union africaine discuteront, lors des travaux de ce sommet extraordinaire, des voies de coopération entre les pays du continent africain dans les domaines de l’industrie et du développement économique, et contribueront à la croissance économique et à la création d’emplois dans les pays africains.
L’ordre du jour du sommet comprend les politiques d’industrialisation et de diversification économique, car les principaux acteurs auront l’occasion de réfléchir à l’industrialisation de l’Afrique et de discuter des moyens d’y parvenir.

  L'Union africaine condamne l'enlèvement de 50 femmes au Burkina Faso
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top