Economie

Les récentes décisions en matière de protection sociale aggravent-elles les souffrances économiques des Égyptiens ?

Les récentes décisions en matière de protection sociale aggravent-elles les souffrances économiques des Égyptiens ?

Le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi a publié un deuxième paquet de décisions économiques visant à améliorer les revenus au cours de l’année en cours, après un premier paquet publié en mars dernier visant à augmenter les salaires des fonctionnaires et des cadres du secteur privé ainsi que les retraites, les récentes décisions ont été suivies par de nombreuses craintes parmi les Egyptiens concernant la hausse des prix et le flottement de la livre sterling.

Alors que Sissi a reconnu la souffrance des familles face au fardeau de la vie, les décisions présidentielles comprenaient 8 directives pour soutenir le gouvernement, qui se limitaient aux travailleurs de l’appareil administratif de l’État, des organismes économiques, des entreprises du secteur privé, du secteur public, des retraités, des communautés des programmes de protection, des journalistes inscrits au syndicat, des jeunes, des paysans et des agriculteurs en difficulté, de son côté, le ministre des Finances Mohamed Maait a estimé le coût du nouveau paquet à environ 60 milliards de livres par an, expliquant que le paquet de lois sera renvoyé à la Chambre des représentants immédiatement après sa réunion d’octobre prochain, de sorte que ce paquet sera dû dès le début du mois prochain, le ministre a également souligné que les deux dernières années ont vu 4 augmentations des salaires et des retraites depuis avril 2022, ce qui reflète la volonté des dirigeants politiques de réduire autant que possible les charges pesant sur les citoyens, selon un communiqué officiel.

Le taux d’inflation annuel en Égypte a atteint 39,7 % le mois dernier, ce qui constitue un niveau record selon les dernières statistiques officielles du début de ce mois, l’économiste Abdul Nabi Abdul Muttalib estime que les craintes de prix élevés qui se sont propagées après la publication des décisions sont devenues réalité après moins de 24 heures sur les marchés, alors que les prix des légumes, des fruits, du sucre et de certains produits laitiers ont augmenté à des taux allant de 5% et 10%, selon son suivi.

  Une entreprise sociale tunisienne lance une journée de découverte de la nature
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top