Politique

Les rebelles touareg annoncent le contrôle de deux bases militaires au centre du Mali et l’armée annonce sa mobilisation

Les rebelles touareg annoncent le contrôle de deux bases militaires au centre du Mali et l'armée annonce sa mobilisation

De nouveaux combats ont éclaté dimanche entre l’armée malienne et les rebelles touaregs dans le nord du pays, les rebelles ayant annoncé avoir pris le contrôle de deux bases militaires dans la ville centrale de Liri. Tandis que les Forces armées du Mali ont annoncé, dans un communiqué, une mobilisation générale pour défendre leurs positions et repousser l’attaque, la coalition rebelle, appelée Coordination des mouvements de l’Azawad, combat l’armée depuis août, dans un conflit déclenché en partie par le départ d’une mission de maintien de la paix de l’ONU qui avait contribué pendant des années à maintenir un calme fragile.
Mais les affrontements semblent s’intensifier alors que les deux parties cherchent à contrôler le territoire au milieu du Sahara et au nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest, avec le retrait des forces de maintien de la paix de l’ONU, la semaine dernière, la Coordination des mouvements de l’Azawad, formée par les Touaregs semi-nomades, a déclaré avoir attaqué quatre positions de l’armée autour de la ville de Bourem et s’être enfuie avec des véhicules, des armes et des munitions. Liri est située à environ 500 kilomètres à l’ouest de Borem, « La coordination a pris le contrôle des deux camps à Liri », a indiqué le porte-parole de la coordination Mohamed Mouloud Ramadan, les Forces armées du Mali ont annoncé dans un communiqué publié sur le réseau social X (anciennement Twitter) :
Suite à l’attaque lancée par les rebelles contre le camp militaire de Lere, hier 17 septembre 2023, « les Forces armées maliennes sont actuellement mobilisées pour défendre leurs positions et maintenir la paix et la sécurité de la population. Notre tâche principale dans cette opération est encore une fois de détruire l’ennemi, de le dissuader de commettre tout acte d’agression et de protéger notre population», le communiqué ajoute : « Au cours des dernières semaines, nos forces ont mené plusieurs opérations pour faire face à des menaces potentielles. Ces opérations ont permis l’arrestation d’un certain nombre de personnes soupçonnées d’activités terroristes, et ont également permis la saisie d’une grande quantité d’armes et de munitions.

  Rapport : les généraux algériens forment le plus grand cartel de trafic de cocaïne en Méditerranée
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top