Economie

Affaires mondiales Canada investit 7,3 millions de dollars dans un Mécanisme de financement des engrais en Afrique

Affaires mondiales Canada investit 7,3 millions de dollars dans un Mécanisme de financement des engrais en Afrique

Affaires mondiales Canada a fourni un financement de 7,3 millions de dollars au Mécanisme africain de financement des engrais (MAFDE) pour améliorer la productivité agricole durable et les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles, en particulier les femmes et les jeunes de toute l’Afrique, le financement aidera le Mécanisme à reproduire ses programmes de garantie de crédit, permettant aux importateurs et agrégateurs d’engrais d’accéder au produit à crédit.

L’accord de financement entre les deux affecte 10 millions de dollars canadiens spécifiquement au programme FOSTER (« Favoriser la productivité agricole de l’Afrique grâce au financement de la chaîne de valeur des engrais ») du Mécanisme. Administré par le Groupe de la Banque africaine de développement, le Mécanisme fournit des financements innovants pour accélérer l’utilisation des engrais en Afrique et améliorer la productivité agricole dans les pays membres régionaux de la Banque, “Nous remercions Affaires mondiales Canada pour son soutien à la mise en œuvre par le Mécanisme africain de financement des engrais de son Plan stratégique 2022-2028, qui met l’accent sur l’élargissement de l’accès au financement par des investissements en capital et des réformes politiques, entre autres priorités qui profitent aux petits exploitants agricoles africains”, a déclaré la Dre Beth Dunford, vice-présidente de la Banque pour l’Agriculture, le Développement humain et social, les engrais sont essentiels à la production alimentaire, mais ils sont considérablement sous-utilisés dans le secteur agricole de l’Afrique subsaharienne en raison du financement limité et du savoir-faire technique des agriculteurs.

Le programme D’ACCUEIL cible 800 000 petits exploitants agricoles, dont 40% des bénéficiaires devraient être des femmes et 10% des jeunes. Il vise à donner accès et à améliorer l’utilisation de 80 000 tonnes d’engrais organiques et inorganiques, ce qui devrait augmenter les rendements de 30%, le ministre canadien du Développement international, Ahmed Hussen, a déclaré: « Le Canada est fier de soutenir une agriculture résiliente et intelligente face au climat et des systèmes de production alimentaire adaptables en Afrique. Nous restons déterminés à promouvoir une croissance verte inclusive en partenariat avec la Banque africaine de développement, notamment par le biais de notre contribution au Mécanisme africain de financement des engrais”.

  Le Kenya tombe dans la première récession en deux décennies
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top