Economie

Moody’s abaisse la note du Kenya à la catégorie indésirable

Moody's abaisse la note du Kenya à la catégorie indésirable

Moody’s a encore abaissé la note souveraine du Kenya, la plaçant en territoire indésirable, invoquant une capacité réduite à mettre en œuvre une stratégie de consolidation budgétaire pour contenir le fardeau de sa dette, l’agence de notation de crédit a abaissé les notes des émetteurs à long terme du pays en monnaie locale et étrangère ainsi que les notes de dette non garantie en devises de « Caa1 » à « B3 », Moody’s a déclaré que même si les coupes dans les dépenses devraient réduire le déficit budgétaire, elles se feront à un rythme plus progressif que prévu et, par conséquent, elle s’attend à ce que la viabilité de la dette du Kenya reste plus faible pendant plus longtemps.
« Dans le contexte d’escalade des tensions sociales, nous ne nous attendons pas à ce que le gouvernement soit en mesure de prendre des mesures significatives pour augmenter les revenus dans un avenir proche », a déclaré l’agence de notation. Moody’s a réitéré ses perspectives « négatives » pour le Kenya, notant qu’un déficit budgétaire plus important augmenterait les besoins d’emprunt et augmenterait ainsi les risques de liquidité du gouvernement, en juin, le président kenyan William Ruto a annulé les augmentations d’impôts prévues en réponse aux manifestations de masse qui ont tourné au sang, faisant au moins 24 morts.
Le projet de loi de finances annulé contient des mesures visant à aider le gouvernement à collecter 2,7 milliards de dollars d’impôts supplémentaires pour réduire le déficit budgétaire et les emprunts de l’État. Afin de compenser le retrait du projet de loi de finances, l’administration Ruto a proposé des réductions de dépenses.

  Un léopard provoque la panique au Kenya après avoir pris d'assaut une maison
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top