Politique

Un avertissement international sur le déclenchement d’un conflit régional avec l’escalade de la violence dans l’est de la RDC

Un avertissement international sur le déclenchement d'un conflit régional avec l'escalade de la violence dans l'est de la RDC

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la République démocratique du Congo, Bintou Keita, a déclaré que la violence et les déplacements dans l’est du pays ont atteint des niveaux alarmants et menacent de déclencher un conflit régional plus large, dans son discours devant le Conseil de sécurité de l’ONU, Keita a exprimé sa profonde inquiétude face à l’expansion rapide de la présence du M23 dans la province du Nord-Kivu, où il s’est emparé de plusieurs sites stratégiques, et son expansion au Sud-Kivu, elle a noté que lors de la récente offensive militaire, le Mouvement M23 « et ses partisans » ont incendié plusieurs bases de l’armée congolaise et provoqué le déplacement d’un plus grand nombre d’habitants, « exacerbant encore la situation humanitaire et des droits de l’homme déjà désastreuse ».

Elle a ajouté : « Le gouvernement du Rwanda a renforcé son soutien au Mouvement M23, lui permettant de réaliser des gains territoriaux significatifs dans l’est de la RDC. « L’escalade rapide de la crise du Mouvement du 23 mars comporte un risque réel de provoquer un conflit régional plus large », Keita a déclaré que la République démocratique du Congo est confrontée à « l’une des crises humanitaires les plus complexes et négligées de notre époque ». Elle a déclaré que l’escalade de la violence dans l’est du pays continue de déplacer un grand nombre de personnes, exacerbant la situation humanitaire déjà horrible, notant qu’il y a 7,3 millions de personnes déplacées dans le pays, dont 6,9 millions dans les seules provinces de l’est.

Elle a souligné que les violations du droit international humanitaire entravent l’acheminement de l’aide humanitaire, tandis que les lignes de front se rapprochent des camps de personnes déplacées, les exposants à un danger encore plus grand. Parallèlement, la violence sexiste continue d’augmenter, la violence sexuelle contre les enfants ayant augmenté de 40 % en 2023 par rapport à l’année précédente. Dans ce contexte, le Représentant spécial a déclaré : « Ce n’est que la pointe de l’iceberg, car de nombreux cas n’ont encore pas été signalés. « Sur la base des tendances actuelles, 2024 pourrait devenir une nouvelle année record ».

  Le plus grand bénéficiaire de la visite du ministre israélien de la Défense au Maroc est le régime des généraux en Algérie !!!
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top