Economie

Le ministre soudanais de l’Investissement, a déclaré que 3 entreprises chinoises veulent investir un milliard de dollars

Le ministre soudanais de l'Investissement, a déclaré que 3 entreprises chinoises veulent investir un milliard de dollars

Le ministre soudanais de l’investissement, Al-Hadi Muhammad Ibrahim, a révélé qu’il avait rencontré une délégation de 3 entreprises chinoises qui souhaiteraient investir dans les domaines de l’agriculture, des mines et du pétrole, avec un montant d’au moins un milliard de dollars.

Ibrahim a confirmé lors d’une réunion de son bureau au ministère soudanais de l’investissement que les projets dont les Chinois ont parlé seraient proposés dans le cadre d’appels d’offres équitables, transparents et compétitifs.

Muhammad Ibrahim a déclaré: «J’ai parlé avec les frères chinois, et je leur ai dit que l’approche passée et la manière dont les investissements et les contrats signés étaient gérés sont une chose morte, et que la loi a tracé une voie claire pour protéger l’investisseur. et l’État, avec de grandes installations et des incitations accordées par l’État aux investisseurs.

Parallèlement, le ministre a souligné que la décision de libéraliser le taux de change de la livre profiterait aux investissements étrangers qui arrivent au Soudan. Dans le passé, les investisseurs souffraient des transferts de leurs bénéfices excédentaires à l’étranger, le taux officiel étant de 55 livres dollar et le parallèle dépassaient 300 livres, ce qui les empêchait de transférer de l’argent via les canaux officiels.

Ibrahim a expliqué que la libéralisation du taux de change aide à attirer les investissements étrangers car les investissements recherchent la stabilité du taux de change, des ressources de l’État, de la solidité de l’économie et des taux d’inflation des biens et services.

Il a souligné que le ministère de l’Investissement estime qu’après que le nom du Soudan aura été retiré des pays parrainant le terrorisme, il y aura une grande opportunité pour les investissements étrangers d’entrer dans le pays.

  Le favori de la Banque mondiale, Ajay Banga, part directement en Afrique

Le ministre Al-Hadi Mohamed Ibrahim a de nouveau évoqué la délégation chinoise, et a déclaré qu’il « était venu présenter de grands projets, dans un esprit ferme d’investir au Soudan après les récents changements structurels ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top