Economie

La Turquie apporte son expertise en finance islamique à Djibouti

La Turquie apporte son expertise en finance islamique à Djibouti

La Turquie et Djibouti ont signé un nouvel accord en vertu duquel ce dernier obtiendra des expériences d’Ankara dans le domaine de la finance islamique et plus d’informations et de modèles à succès dans ce secteur, en effet, un protocole d’accord, a été signé mardi entre l’Union des banques participatives de Turquie «TKBB» et le ministère de l’Économie et des Finances de Djibouti, lors du sommet «Bosphore» qui s’est tenu à Istanbul, en Turquie.

Le 11eme Sommet du Bosphore, organisé par la Plateforme de coopération internationale (UIP), a débuté lundi, avec pour thème principal «Vivre à une époque d’incertitude», l’accord prévoit un soutien pour le transfert de connaissances, de compétences et d’informations techniques aux personnes impliquées à Djibouti dans le développement du secteur de la finance islamique.

Pour sa part, Metin Ozdemir, chef de l’Union des banques participatives en Turquie, a déclaré que les crises économiques mondiales ont montré que « dans le futur, le système basé sur les intérêts sera remplacé par une structure financière dans laquelle le partage des risques est nécessaire », lors de la signature de l’accord, il a ajouté que le financement participatif « permet une structure sociale et économique plus forte et une répartition plus large des revenus ».

Il a également souligné que la Turquie a apporté un grand soutien à la finance islamique et a joué un rôle important dans sa croissance au cours des vingt dernières années, au cours des cinq dernières années, la part des banques participatives dans le système bancaire turc est passée de 5% à 7,2%.

Dans ce contexte, Ozdemir a noté le désir actuel de la Turquie de partager ses expériences dans ce secteur avec différentes régions et pays.

  MTN lance la Skills Academy en Ouganda pour autonomiser les jeunes

Et il a ajouté: « Nous sommes en contact étroit avec les institutions financières participatives dans les pays islamiques. De plus, lors de l’ouverture de nos succursales dans des pays comme l’Allemagne, le Bahreïn et le Soudan, nous organisons des réunions avec des délégations d’Indonésie, de Malaisie, du Maroc et de Djibouti. , Somalie et Azerbaïdjan ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top