Economie

Le bloc de libre-échange peut changer la donne pour les peuples et les entreprises africains

Le bloc de libre-échange peut changer la donne pour les peuples et les entreprises africains

L’exploration de stratégies pour approfondir la participation du secteur privé à la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) a été le point culminant d’une session de groupe lors de la réunion de bilan de l’Aide pour le commerce de l’OMC 2021.

La Banque africaine de développement, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et le Centre du commerce international (ITC) ont organisé la session qui s’est tenue le mercredi 24 mars.

L’initiative Aide pour le commerce – qui promeut le rôle du commerce dans le développement et soutient le renforcement des capacités productives – devrait se concentrer sur trois priorités pour renforcer le rôle du secteur privé dans la ZLECAf: doter les entreprises de compétences et de savoir-faire; en encourageant les partenariats multipartites pour attirer les investissements pour une plus grande valeur ajoutée et en améliorant les connexions au marché en utilisant le commerce électronique et les plates-formes numériques, a déclaré Coke-Hamilton.

Ont également participé: M. Alan Kyerematen, Ministre ghanéen du commerce et de l’industrie; M. Li Yong, Directeur général de l’ONUDI; M. Solomon Quaynor, Vice-président de la Banque africaine de développement, Industrie, infrastructure, secteur privé et commerce; Mme Tania Rödiger-Vorwerk, Directrice du secteur privé, du commerce, de l’emploi et des technologies numériques au Ministère allemand de la coopération économique et du développement; Mme Glwadys Tawema, PDG de la société béninoise Karethic; M. Emmanouil Davradakis, économiste principal, Banque européenne d’investissement; M. Paul Walters, directeur du commerce et du développement, Bureau britannique des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement et M. Michael Kottoh, directeur de la stratégie et de la recherche, AfroChampions.

  Les BD et leurs partenaires promettent plus de 17 milliards de dollars pour accroître la sécurité alimentaire en Afrique

«C’est une zone commerciale du peuple, nous devons donc comprendre et impliquer le peuple pour aller de l’avant et croire en ce rêve d’une zone de libre-échange africaine», a déclaré l’Ambassadrice Usha Dwarka-Canabady, Représentante permanente de Maurice auprès des Nations Unies.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top