Economie

La Co-op Bank du Kenya reçoit 10 millions de dollars du fonds eco.business pour des prêts à l’agro-industrie

La Co-op Bank du Kenya reçoit 10 millions de dollars du fonds eco.business pour des prêts à l'agro-industrie

Le fonds eco.business a fourni son premier investissement au Kenya d’un montant de 10 millions de dollars à la Co-operative Bank of Kenya, Co-op Bank, l’une des banques commerciales du pays.

Le prêt subordonné sera rétrocédé à des entreprises agroalimentaires durables, contribuant à la mission du fonds de conservation de la biodiversité, de promotion de l’utilisation durable des ressources naturelles et d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

L’investissement fournira un financement indispensable aux entreprises pour améliorer les mesures durables dans leurs pratiques agricoles, ce qui est particulièrement important à la lumière de l’environnement opérationnel difficile créé par la crise du COVID-19.

L’agriculture est l’épine dorsale de l’économie kényane, employant environ 75% de la population rurale et représentant 34% du produit intérieur brut du pays. Cependant, les prêts commerciaux au secteur agricole restent excessivement bas.

Ce déficit de financement limite la capacité des producteurs et des transformateurs à investir dans des pratiques de production durables, aggravé par les retombées économiques causées par la pandémie mondiale. L’investissement vise à fournir des ressources financières à ceux qui en ont le plus besoin, tout en promouvant simultanément le financement de la conservation comme courant dominant.

La Co-op Bank est la troisième plus grande banque commerciale du Kenya et la principale banque des sociétés coopératives agricoles.

Grâce à ce nouvel investissement, le fonds eco.business et la banque coopérative fourniront les crédits nécessaires aux entreprises agroalimentaires certifiées de manière durable, telles que celles des secteurs du café, du thé et de l’horticulture, les principales exportations agricoles du Kenya.

  Lancement d'un rapport sur les implications de "Covid 19" sur le commerce électronique en Afrique

En finançant des producteurs certifiés pour des mesures telles que des installations solaires et hydroélectriques pour les usines de thé qui réduisent la dépendance au bois de feu, et des solutions de stockage frigorifique qui réduisent les pertes après récolte, les partenaires espèrent stimuler les pratiques de production durables et conserver le paysage écologique unique du pays.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top