Economie

La France est prête à prêter au Soudan 1,5 milliard de dollars

La France est prête à prêter au Soudan 1,5 milliard de dollars

La France a annoncé mercredi qu’elle était prête à accorder un prêt au Soudan d’un montant de 1,5 milliard de dollars pour régler les arriérés de Khartoum envers le Fonds monétaire international, le prêt lèverait un obstacle majeur pour le Soudan qui bénéficie d’une initiative de réduction du fardeau de sa dette, selon ce qui a été rapporté par l’Agence France-Presse.

L’envoyé spécial de la France pour le Soudan et le Soudan du Sud, l’ambassadeur Jean-Michel Dumont, a déclaré lors d’un séminaire virtuel organisé par l’Institut royal des affaires internationales, « Chatham House »: « Nous sommes très optimistes, la France est prête à accorder un prêt de 1,3, 1,4 ou 1,5 milliard de dollars, quelle que soit la nécessité de régler les cotisations du fonds », la dette extérieure du Soudan est d’environ 60 milliards de dollars et il a besoin d’une aide financière urgente pour réorganiser son économie, après que l’inflation a atteint 167% en août dernier et que la livre soudanaise s’est dépréciée alors que le gouvernement a imprimé de l’argent pour subventionner le pain, le carburant et l’électricité.

Le mois dernier, le Fonds monétaire international a approuvé des plans de suivi d’un programme de 12 mois de réformes économiques mis en œuvre par le gouvernement de transition au Soudan tout en cherchant à gagner la confiance internationale et à s’orienter vers un allégement de la dette, l’agence de presse soudanaise « SUNA » a cité Al-Hadi Mohamed Ibrahim, ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, annonçant la sélection d’un certain nombre de projets qui seront présentés à la conférence de Paris, qui se tiendra le 17 mai, qui se tiendra par la France avec 40 pays qui entretiennent de bonnes relations avec le Soudan.

  France: Une conférence à Paris pour soutenir la transition démocratique au Soudan, en présence d'Abdullah Hamdouk

Ibrahim a déclaré: « La conférence de Paris intégrera le Soudan dans la communauté internationale et attirera les investisseurs dans le pays, et les résultats de la conférence se refléteront sur l’économie », il a ajouté que la décision de retirer le Soudan de la liste du terrorisme et de libéraliser le taux de change permettrait le rétablissement du commerce et des échanges de produits de base et offrirait de grandes opportunités d’investissement dans le pays.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top