Economie

L’Afrique centrale discute à Moscou de projets de reconstruction d’une valeur de 11 milliards de dollars

L'Afrique centrale discute à Moscou de projets de reconstruction d'une valeur de 11 milliards de dollars

Le ministre de l’Investissement stratégique de la République centrafricaine, Pascal Beda Kwagbili, a confirmé que le gouvernement de son pays discute avec des responsables russes et des représentants d’entreprises russes de la mise en œuvre de projets d’infrastructure et de reconstruction, dont le coût total est d’environ 11 milliards de dollars.
« Nous avons des projets routiers d’une valeur de 6 milliards de dollars, et un projet ferroviaire d’une valeur de 3 milliards de dollars, et nous voulons construire une nouvelle ville, qui nous coûtera deux milliards de dollars », a déclaré Coyagbeli dans un communiqué à « Spoutnik ».
Il a souligné que des discussions sont en cours, notamment avec le ministre russe de la Construction, et que les projets comprennent également la création de deux aéroports dans la capitale, il a ajouté: «De nombreuses entreprises de construction (russes) sont intéressées à investir en République centrafricaine, à un moment où la sécurité est rétablie dans le pays. Nous devons reconstruire, pour avoir d’énormes marchés et de grandes opportunités, et construire chemins de fer et nouvelles villes ».
Il a poursuivi: « Nous avons eu de nombreuses réunions avec (des représentants) d’un certain nombre de sociétés et nous nous sommes concentrés sur l’extraction de minéraux tels que les diamants, qui a retenu une grande partie de l’attention. D’autres sociétés sont intéressées par l’extraction de l’or, et d’autres ressources stratégiques, qui existent dans notre pays en abondance ».
Kwyagbili a fait part de son intention de participer au Forum économique international de Pétersbourg, en juin prochain, et a déclaré: « Tous (les projets conjoints avec la Russie) devraient être lancés cette année. C’est pourquoi je viens souvent ici, puis je reviendrai participer à un forum à Pétersbourg « , la République centrafricaine souffre de tensions et d’une détérioration de la situation sécuritaire depuis 2013, et la capitale, Bangui, a été témoin d’affrontements armés entre le groupe militant islamiste «Séléka» et les forces chrétiennes.
Selon les données des Nations Unies, à la fin du mois de juillet 2018, le conflit en République centrafricaine avait fait des milliers de morts et de blessés et près d’un million de personnes ont été forcées de quitter leur domicile.

  La Banque mondiale donne au Mozambique 100 millions de dollars pour relancer le nord du pays
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top