Politique

Un nouveau gouvernement au Congo comprend le fils du président

Un nouveau gouvernement au Congo comprend le fils du président

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a nommé un nouveau gouvernement dans lequel son fils a été introduit et qui comprend également un membre du parti d’opposition le plus en vue, selon une source officielle, un communiqué publié à la télévision d’État a déclaré que la nouvelle équipe gouvernementale se compose de 36 membres, dont 4 ministres d’État et 8 femmes.

Onze personnalités ont rejoint le gouvernement, dont le fils du président, Denis Christel Sassou Nguesso (46 ans), et il est responsable du portefeuille nouvellement créé sur la coopération internationale et le renforcement du partenariat entre les secteurs public et privé, Honoré Sayyi est devenu ministre de l’Énergie et de l’Eau. Ce professeur de philosophie avait jusqu’à présent présidé le bloc parlementaire de l’Union africaine pour la social-démocratie, le parti d’opposition le plus en vue.

Le ministère des Finances et du Budget est dirigé par Rigobert Roger Andeli, un fonctionnaire bancaire de la région de la Cuvette (nord), comme le président Sassou Nguesso, et il a occupé ce poste entre 2002 et 2005, sept personnalités ont été disqualifiées, dont Henry Djumbo, ministre depuis 1997, et Yvonne Adelaide Mugane, ministre depuis 2002, la nouvelle équipe gouvernementale, la première du quatrième État de Sassou Nguesso, au pouvoir depuis 37 ans, est dirigée par Anatole Colinni Makuso, à qui on a ordonné que le gouvernement commence ses travaux «sans délai».

Le gouvernement est confronté à des défis sociaux, notamment le paiement d’une indemnité de retraite tardive il y a plusieurs mois, ainsi que l’octroi de bourses aux étudiants, la question de la dette publique (plus de 87% du PIB en 2020 avant la pandémie de Covid) et la reprise des négociations avec le Fonds monétaire international font partie des défis économiques auxquels le gouvernement est confronté, l’économie congolaise, fortement dépendante des revenus pétroliers (85% des exportations), souffre de la baisse des prix depuis 2014, avant d’être également touchée par l’épidémie.

  Algérie : arrestation de 2 suspects impliqués dans une fusillade à Aïn Beïda
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top