Politique

Abyei: 11 personnes ont été tuées et la mission onusienne appelle à la désescalade des tensions

Abyei: 11 personnes ont été tuées et la mission onusienne appelle à la désescalade des tensions

Un porte-parole des Nations Unies, Stéphane Dujarric, a rapporté qu’une attaque a eu lieu dans le village de Donghoub à Abyei, au cours de laquelle 11 personnes ont été tuées, selon la mission de maintien de la paix des Nations Unies aujourd’hui, la mission de l’ONU a déclaré que des assaillants inconnus avaient attaqué la tribu Dinka tôt dimanche matin, faisant des victimes.

Dujarric a déclaré aux journalistes au siège permanent que les blessés étaient soignés à l’hôpital de la MINUS. À cet égard, les soldats de la paix des Nations Unies ont intensifié leurs patrouilles pour protéger les civils et rechercher les auteurs de l’attaque, la mission a déclaré: « Cette attaque pourrait conduire à une augmentation des tensions intertribales et a appelé à » désamorcer les tensions dans cette région, la semaine dernière (12 mai), le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution 2575 (2021), par laquelle il a prorogé le mandat de la Force de sécurité intérimaire à Abyei jusqu’au 15 novembre 2021, comme le stipule le paragraphe 2 de la résolution 1990 (2011) du Conseil de sécurité.

Et la résolution, qui relève du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, stipule également que la Force de sécurité intérimaire continuera de s’acquitter de son mandat et de ses tâches conformément à la résolution 2550 (2020) du Conseil de sécurité, la nouvelle résolution 2575 stipule que l’effectif maximum autorisé de la police reste dans les limites de 640 personnes, dont 148 policiers et trois unités de police constituées, selon la décision précédente 2550 de 2020, le Conseil de sécurité réitère la demande des gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud de fournir un soutien sans réserve à la FISNUA dans la mise en œuvre de son mandat, et plus particulièrement de déployer du personnel de la FISNUA, notamment en supprimant tout obstacle entravant le travail des forces de sécurité pour protéger les civils à Abyei.

  Le président kenyan appelle les dirigeants africains à éradiquer le paludisme d'ici 2030
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top