Politique

Les forces armées congolaises reprennent plusieurs villes de l’est du pays

Les forces armées congolaises reprennent plusieurs villes de l'est du pays

Un certain nombre de miliciens se sont livrés aux forces armées congolaises, qui ont repris plusieurs emplacements aux mains des militants, au cours de leur offensive contre ces groupes armés qui sèment l’insécurité dans l’est du pays.

Cela a été annoncé par le ministre de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Moyaya, commentant la réunion du cabinet présidée vendredi par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukondi, indiquant que les forces armées congolaises, après de violents combats ces derniers jours, ont récupéré huit Les régions de l’Ituri ont été occupées par la milice du Front populaire de libération de la libération / Shinya Kilima, en particulier Nyakasi 1, 2 et 3, ainsi que Sililu et Baya, qui sont respectivement situés dans la région d’Irumu, ajoutant que ces attaques se sont également intensifiées en la région de Djogo.

Et au Sud-Kivu, le chef de guerre, Raya Mutombuki Mabuli Mwanadamo, s’est rendu aux forces armées le 18 mai 2021, à Ninja, district de Kabare, avec 35 combattants, des armes et des munitions, selon le porte-parole du gouvernement, le Premier ministre congolais s’est félicité du changement notable intervenu ces derniers jours après la déclaration de l’état de siège, notant la nécessité de travailler à l’élaboration d’un cadre juridique permettant le désarmement, la démobilisation et la réintégration, la stabilité et la reconstruction des zones émergeant d’un conflit armé et en cela en un programme pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion dans la société et la réalisation de la stabilité.

Il a ajouté: « Ainsi, le processus de réintégration peut accompagner les opérations militaires immédiatement », dans le même contexte, le Premier Ministre a ordonné au comité gouvernemental compétent, dirigé par le Ministre d’État et Ministre du Budget, de préparer la réponse humanitaire dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, le travail humanitaire commencera rapidement pour soutenir la population déplacée et répondre aux urgences, le président Félix Tshisekedi a déclaré l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu (est) afin d’éliminer l’insécurité qui afflige cette région de la République démocratique du Congo depuis plus de 20 ans.

  L'opposition militaire limoge le vice-président du Soudan du Sud de la direction de son parti
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top