Politique

Le Soudan appelle le Sénégal à faire des efforts pour résoudre pacifiquement la crise du «barrage de la Renaissance»

Le Soudan appelle le Sénégal à faire des efforts pour résoudre pacifiquement la crise du «barrage de la Renaissance»

Dimanche, le Soudan a appelé le président sénégalais Macky Sall à faire des efforts pour parvenir à une solution pacifique à la crise des barrages de la «Renaissance» éthiopienne, cela s’est produit lors de la rencontre du Président sénégalais avec la Ministre soudanaise des affaires étrangères, Maryam Al Mahdi, lors d’une visite officielle que ce dernier effectue dans le pays africain, pour discuter de l’évolution du barrage «Renaissance».

Selon un communiqué du ministère soudanais des Affaires étrangères, Al-Mahdi a exprimé le désir de son pays que le président sénégalais fasse des efforts pour parvenir à une solution pacifique, en conjonction avec la date prochaine du deuxième remplissage du barrage «Renaissance», Al-Mahdi a déclaré: «Le Soudan a la volonté politique de parvenir à un accord juridique contraignant sur le remplissage et l’exploitation du barrage de la Renaissance, afin de défendre les intérêts des trois parties sous la direction de l’Union africaine et des partenaires internationaux et garants de l’accord ».

De son côté, le président sénégalais a expliqué que son pays a plus de 40 ans d’expérience dans la gestion des fleuves internationaux, représentée par la mise en place de l’Organisation du fleuve Sénégal, qui repose sur la gestion des bénéfices mutuels et des projets d’investissement dans les pays riverains, il a confirmé qu’il présenterait cette proposition à la réunion du bureau de l’Union africaine, et qu’il communiquerait également avec le président du Congo, Félix Tshisekedi (président de l’Union africaine), pour parvenir à une solution satisfaisante pour toutes les parties.

L’Organisation d’investissement du fleuve Sénégal a été créée en 1972 et comprend le Mali, le Sénégal, la Mauritanie et la Guinée, et sa mission est de promouvoir le développement intégré dans les pays du bassin fluvial, jeudi, le ministre soudanais des Affaires étrangères a entamé une tournée africaine qui comprend le Nigéria, le Ghana, le Sénégal et le Niger, pour discuter de l’évolution du dossier du barrage «Renaissance», mardi, le négociateur en chef soudanais dans le dossier du barrage, Mustafa Hussein Al-Zubair, a annoncé lors d’une conférence de presse que l’Éthiopie avait déjà commencé le deuxième remplissage du barrage.

  Soudan: 250 morts, dont des enfants et des travailleurs humanitaires
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top