Politique

Le Kenya signe un accord pour l’achat de véhicules blindés turcs

Le Kenya signe un accord pour l'achat de véhicules blindés turcs

La société turque « Qatamercilar » for Defence Industries, a annoncé avoir remporté un appel d’offres pour exporter des véhicules blindés de sa production vers le Kenya, c’est ce qu’a déclaré Furkan Qatamerji, vice-président du conseil d’administration de « Qatamercilar », dans des déclarations qu’il a faites à l’agence de presse Anatolie.

Katmarji a déclaré que l’appel d’offres présenté par le ministère kenyan de la Défense comprend l’exportation de 118 véhicules blindés à quatre roues motrices vers le pays africain, il a expliqué que cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre de l’expansion des activités de sa société sur le continent africain, pointant du doigt la demande africaine croissante de véhicules blindés turcs, il a déclaré que le Kenya est le troisième pays africain à importer des véhicules blindés turcs, indiquant qu’ils visent à livrer les 118 véhicules blindés au pays africain d’ici deux ans.

Ces dernières années, les industries de défense turques ont réalisé un saut qualitatif majeur dans la production et l’exportation de leurs produits vers divers pays du monde, et le nombre d’entreprises turques dans la liste « Defense News Top 100 » des plus célèbres au monde, est passé à 7 entreprises, les gains de la renaissance des industries de défense turques vont au-delà des aspects politiques et militaires pour des gains économiques importants, à la lumière de l’inflation et des dettes cumulées dont souffre l’économie turque et de la dévaluation de la monnaie nationale. En raison de facteurs internes structurels et de facteurs politiques externes.

Les mesures économiques indiquent que les entreprises turques de l’industrie de la défense ont battu des records avec leur volume de ventes en 2020 par rapport à leurs homologues internationales, la Turquie a fait des bonds remarquables dans les exportations de l’industrie de la défense ; Ses exportations se sont élevées à 2,2 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation de 17% par rapport à l’année précédente, et sont passées à 3 milliards de dollars fin 2019, un chiffre qui a qualifié Ankara à occuper la 14e place des capitales exportatrices d’armes dans le monde, selon à un rapport du Stockholm International Research Institute. Peace», qui a également indiqué que les exportations d’armes turques ont augmenté de 170 % au cours des dix dernières années.

  Le président libérien annonce l'acceptation de la démission de trois de ses collaborateurs après les pressions de l'opposition
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top