Politique

Juba…Ajournement des séances de négociations entre le gouvernement soudanais et le mouvement «Al-Hilu»

Juba…Ajournement des séances de négociations entre le gouvernement soudanais et le mouvement «Al-Hilu»

La médiation de Juba pour la paix au Soudan a annoncé, jeudi, l’ajournement des séances de négociations entre le gouvernement soudanais et le « SPLM-Nord », dirigé par Abdel Aziz Al-Hilu, pour « trouver les solutions nécessaires aux points litigieux ».

Cela s’est produit selon le chef de la délégation de médiation, Tut Galwak, après avoir rencontré séparément dans son bureau de la capitale du Soudan du Sud, Juba, la délégation du gouvernement de négociation dirigée par Shams El-Din Kabbashi, et la délégation du mouvement dirigée par Ammar Amon, séparément, un communiqué publié par le Conseil de souveraineté de transition soudanais citait Qalwak disant que la médiation « a décidé d’ajourner les sessions de négociations directes aujourd’hui pour permettre aux deux délégations de tenir de nouvelles consultations dans le but de trouver les solutions nécessaires aux points litigieux ».

Le Conseil a indiqué qu’il « a reçu des éclaircissements des chefs des deux délégations concernant l’état d’avancement du processus de négociation et les questions sur lesquelles les deux parties ne sont pas parvenues à des points de consensus », Qilwak a ajouté : « La médiation estime que les points litigieux ne sont pas des questions centrales et qu’ils peuvent être traités par la détermination et la volonté des deux délégations de parvenir à la paix », pour sa part, le porte-parole de la délégation de négociation du gouvernement, Khaled Omar Youssef, a déclaré, selon le communiqué, que « les propositions présentées par la médiation et la vision qu’elle a présentée sont positives et constructives ».

Il a expliqué que « la délégation gouvernementale fera, au cours des deux prochains jours, tout ce qui est en son pouvoir pour surmonter les points en suspens », lundi, le comité de médiation a annoncé la formation de petits comités mixtes entre Khartoum et le mouvement El-Helou, sur les questions litigieuses, notamment les dispositions sécuritaires pour parvenir à une formule unifiée des deux parties, et a confirmé à l’époque que « des progrès limités  » a été faite dans certains numéros, et samedi, la médiation de Juba a annoncé la prolongation des négociations entre les délégations de Khartoum et le SPLM-N jusqu’au 13 juin, alors qu’elle avait fixé au 6 du même mois la date de signature d’un accord entre les deux parties.

  Soudan, la politique consistant à imposer le fait accompli menace nos relations historiques avec l'Éthiopie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top