Politique

« Boko Haram » confirme le meurtre de son chef et choisit un remplaçant

"Boko Haram" confirme le meurtre de son chef et choisit un remplaçant

Le groupe nigérian « Boko Haram » a révélé, jeudi, la mort de son leader historique, Abu Bakr Shekau, tué dans une bataille avec l’organisation « ISIS » en Afrique de l’Ouest, France 24 a rapporté, jeudi matin, que le groupe « Boko Haram » a confirmé dans un message vidéo au successeur d’Abou Bakr al-Shekawi, la mort de ce dernier, lors de la bataille qui a eu lieu avec l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest, le sixième de ce mois.

Bakura Modu, le nouveau chef du groupe « Boko Haram », est apparu, s’adressant à ses partisans, en disant : « Enseignez aux infidèles des leçons sur les champs de bataille pour travailler que l’Imam, que Dieu ait pitié de lui et fasse de lui l’un des maîtres de les martyrs, n’ont pas laissé derrière eux des filles mais des hommes », et le même groupe avait précédemment confirmé l’assassinat de son chef, Shekawi, dix jours après que le chef de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest, Abu Musab al-Barnawi, a annoncé dans un enregistrement audio qu’Abu Bakr Shekawi s’est suicidé en Al-Barnawi a envoyé des combattants dans la poche du groupe « Boko Haram » dans la forêt de Sambisa, à ce moment-là ils ont trouvé la plainte, et se sont affrontés avec lui, avant qu’il ne se suicide, de peur de tomber dans les mains de Daesh.

En mars dernier, l’armée nigériane a annoncé avoir tué 48 militants de Boko Haram lors d’opérations menées dans le nord-est du pays, dans un communiqué relayé par les médias locaux, le porte-parole de l’armée, Muhammad Yerima, a indiqué que les opérations avaient été menées contre « Boko Haram » dans les régions de Chibok et d’Askira, dans l’État de Borno, notant que 11 otages avaient été libérés par l’organisation.

  Nigeria confirme : nous continuerons à bloquer Twitter jusqu'à ce que nos demandes soient mises en œuvre

L’armée nigériane a également trouvé une cache d’armes de l’Etat islamique dans la même zone, où les forces déployées à Chibok ont ​​neutralisé neuf militants de Boko Haram dans une embuscade le long de l’axe Chibok – Damboa dans l’État de Borno, et les forces ont récupéré sept AK-47 et 3 enlevés ont été libéré.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top