Politique

Des manifestants bloquent les routes pour protester contre les meurtres et les enlèvements au Nigeria

Des manifestants bloquent les routes pour protester contre les meurtres et les enlèvements au Nigeria

Le trafic de passagers a été perturbé sur l’autoroute Abuja-Kaduna dans le nord-ouest du Nigeria après que des habitants en colère aient refusé un appel de la police et d’autres éléments de sécurité pour rouvrir la route qu’ils avaient fermée pour protester contre les enlèvements et les attaques en cours après le meurtre d’une fille de 13 ans par un gang.

Cette route, connue pour ses meurtres et ses enlèvements, relie la capitale nigériane, Abuja, et la ville de Kaduna, au nord-ouest, un habitant qui manifestait a déploré qu’il n’était plus en sécurité à la maison ou sur le terrain, soulignant que la jeune fille de 13 ans avait été tuée à Angwar Magaji, zone de gouvernement local à Chikon, dans l’État de Kaduna. Il a expliqué que des bandits ont pris d’assaut la maison du chef du village et kidnappé sa famille et d’autres habitants du village, «Nous ne pouvons pas aller dans nos fermes. Ils nous suivront jusqu’à nos maisons pour nous kidnapper et obtenir une rançon. Ils ont tué une fille de 13 ans, un gardien du village et kidnappé d’autres habitants, dont la famille du chef du village, il ajouta.

Ce citoyen a souligné que les résidents ne demandent que la sécurité ou la permission de se défendre contre les bandits. Les manifestants, qui ont quitté leur domicile et bloqué l’autoroute depuis le matin, ont refusé d’écouter l’appel des agents de sécurité qui se sont approchés d’eux, Galig Muhammad, responsable des relations publiques de la police de l’État de Kaduna, a déclaré que le commissaire de la police de l’État, Omar Muri, avait ordonné au commandant du district de se rendre sur le site de la manifestation pour garantir le maintien de l’ordre.

  Mobiliser 100 milliards de dollars pour aider l'Afrique à lutter contre le COVID-19

Il a ajouté que la police s’efforce de maintenir la route ouverte et de permettre aux usagers de la route de passer tout en cherchant à parler avec les dirigeants communautaires et les jeunes manifestants pour discuter de la question.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top