Politique

Manifestations contre le projet de loi sur le contrôle des armements en Afrique du Sud

Manifestations contre le projet de loi sur le contrôle des armements en Afrique du Sud

Plusieurs groupes de la société civile sud-africaine ont organisé des manifestations devant le Parlement au Cap, pour protester contre un nouveau projet de loi visant à interdire la possession d’armes à feu à des fins d’autodéfense.

Les manifestants ont qualifié ce projet de loi, dans sa forme actuelle, de « défectueux » au motif qu’il porte atteinte aux droits constitutionnels et humains des citoyens à se défendre, Debbie Els, membre du mouvement Stop Farm Murders, a déclaré que le projet de loi arrive à un moment où les taux de criminalité dans le pays sont alarmants, ajoutant que « nous ne pouvons pas leur permettre d’adopter cette loi, car ce serait une invitation aux criminels et terroristes pour nous tuer ».

Brent van der Westhuizen, membre du groupe Ride to Freedom, a confirmé qu’il croyait fermement au droit de posséder une arme à feu à des fins d’autodéfense en Afrique du Sud, ajoutant : «Nous pensons que quiconque veut abolir ce droit veut pour supprimer la liberté d’autodéfense, ainsi que la liberté de choix. Nous sommes ici pour défendre notre droit de posséder des armes à feu pour l’autodéfense, et nous utiliserons tous les moyens pour préserver ce droit ».

L’insécurité en Afrique du Sud est l’un des graves problèmes du pays, un récent rapport du groupe mondial de sondage d’opinion « Gallup » a classé l’Afrique du Sud au cinquième rang des pays les plus dangereux au monde, en moyenne, l’Afrique du Sud enregistre 58,4 meurtres par jour, avec un taux de 35,8 meurtres pour 100 000 habitants, selon le dernier décompte.

  Prolongation des opérations de la Force régionale de lutte contre le terrorisme dans le nord du Mozambique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top