Politique

Premier ministre malien : Nous saluons la coopération avec la Turquie dans les industries de défense

Premier ministre malien : Nous saluons la coopération avec la Turquie dans les industries de défense

 

Le Premier ministre malien Şügl Kukala Maiga a confirmé qu’ils sont ouverts à une coopération avec Ankara dans le domaine des industries de défense, et qu’ils ont besoin de pays amis comme la Turquie pour l’aider à lutter contre le terrorisme, dans des déclarations à l’agence Anadolu en marge de sa visite à Genève pour tenir des entretiens officiels, Maïga a évoqué les derniers développements dans son pays et la tension qui s’est produite dans ses relations avec la France.

Maiga dirige le gouvernement de transition qui a été formé au Mali après le coup d’État militaire qui a eu lieu dans le pays le 24 mai, Maiga a déclaré que malgré les promesses des Nations Unies et de la communauté internationale de mettre fin au terrorisme au Mali, c’est le contraire qui s’est produit.Il y a huit ans, les terroristes étaient confinés au nord du pays, mais maintenant ils contrôlent les deux tiers du Mali, Maiga a exprimé le besoin de son pays de l’aide de la Turquie dans la lutte contre le terrorisme, et qu’ils sont prêts à coopérer avec Ankara dans le domaine des industries de défense.

Maiga a souligné que les forces fournies par la communauté internationale au Mali pour lutter contre le terrorisme n’ont obtenu aucun résultat positif, mais que les terroristes contrôlent chaque année de nouveaux territoires, « En 2013, on nous a dit que la communauté internationale interviendrait au Mali pour éliminer le terrorisme, l’ancien président français François Hollande a déclaré que l’objectif est d’éliminer le terrorisme au Mali, d’assurer l’intégrité territoriale du pays et de mettre en œuvre les résolutions des Nations Unies concernant le Mali, cependant, après 8 ans, les terroristes contrôlent les deux tiers du territoire du pays. L’intégrité territoriale du pays n’était pas garantie. Nous avons également vu que les résolutions de l’ONU changent chaque année ».

  Tunisie, le mandat d'arrêt de l'ancien ministre de l'Agriculture et le Parlement condamne la baisse des salaires

Il a expliqué que le Mali s’était opposé au projet de résolution soumis par la France au Conseil de sécurité de l’ONU concernant le Mali cette année parce que la France n’avait pas consulté le Mali avant de soumettre le projet, il a souligné que son pays n’accepte pas qu’un pays soumette une résolution pertinente du Conseil de sécurité sans l’avoir préalablement consulté.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top