Politique

La République centrafricaine révèle la raison des tirs sur des soldats égyptiens

La République centrafricaine révèle la raison des tirs sur des soldats égyptiens

La République centrafricaine a révélé que la raison pour laquelle des soldats égyptiens avec les forces de maintien de la paix de l’ONU ont tiré et blessé 10 d’entre eux était parce qu’ils se sont approchés du siège présidentiel et l’ont filmé sans tenir compte des avertissements, le porte-parole de la présidence centrafricaine, Albert Yaluki Mokbemi, a déclaré dans une interview à l’agence russe « Sputnik », que certains de ces soldats « ont pris des photos près de la résidence du président, Faustin Archang Touadera, et le gardien leur a conseillé d’arrêter cette affaire, mais ils ont refusé.

Mokbemi a ajouté que les soldats égyptiens venaient de l’aéroport international de Bangui Mpoko pour se rendre à leur bataillon égyptien dans une unité à environ 500 mètres de la résidence du président, mais ils ont raté le chemin et ont continué vers le quartier général, selon Mokbemi, les forces de la garde présidentielle ont donné l’ordre aux soldats égyptiens de s’arrêter, mais ils ont poursuivi leur chemin, puis ont reçu un deuxième avertissement mais n’ont pas répondu et ont tenté de s’échapper, il a dit que les gardes présidentiels leur avaient tiré dessus, et quand ils ont essayé de s’échapper, ils ont renversé une fille de 12 ans et elle est morte.

Et d’ajouter : « A chaque fois que le président de la République se déplace à l’étranger, on voit ces unités s’approcher de sa résidence pour prendre des photos, et cette fois c’est devenu inacceptable, et c’est provocateur, il a ajouté que des discussions ont eu lieu sur cet incident, et lors de la discussion de l’incident avec le porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine « MINUSCA », ce dernier a admis que ce qui s’est passé était dû à une erreur sur le partie du bataillon égyptien, alors que ses membres franchissaient l’entrée de la caserne, le bataillon s’est approché par erreur de la maison du président.

  La République centrafricaine invite les investisseurs turcs à évaluer les opportunités qui s'y trouvent

Plus tôt dans la journée, la Mission des Nations Unies en République centrafricaine a accusé lundi la garde présidentielle du pays d’avoir ouvert le feu sur des soldats de la paix égyptiens non armés, en blessant 10.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top