Politique

RDC : Le bilan s’est élevé à 15 morts et 50 blessés dans les manifestations anti-ONU

RDC : Le bilan s'est élevé à 15 morts et 50 blessés dans les manifestations anti-ONU

Au moins 15 personnes ont été tuées et des dizaines blessées au cours de deux jours de manifestations dans l’est du Congo contre la mission des Nations Unies dans le pays, ont indiqué des responsables, l’ONU a déclaré qu’un soldat de la paix marocain et deux policiers internationaux indiens servant dans la force de maintien de la paix de l’ONU avaient été tués et qu’un policier égyptien avait été blessé à la base de l’ONU à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, lorsque « des manifestants ont arraché des armes à la police congolaise ». Tir sur le personnel de l’ONU.

Les manifestants ont mis le feu lundi et sont entrés dans le siège de la mission à Goma, accusant les casques bleus de ne pas protéger les civils face à l’escalade de la violence dans la région orientale du Congo, les manifestants exigent le départ des forces des Nations unies présentes au Congo depuis des années, des organisations de la société civile et le parti du président Félix Tshisekedi avaient appelé à la manifestation à Goma après que le président du Sénat, Modest Bahati, a appelé la Mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à quitter le pays d’ici la mi-juillet.

Il est à noter que la « MONUSCO » est stationnée dans le nord-est du Congo depuis plus de 20 ans. Selon les Nations Unies, il est nécessaire pour aider à combattre environ 130 groupes armés différents opérant dans ce pays d’Afrique centrale.

  8 morts dans un glissement de terrain dans l'est de la République démocratique du Congo
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top