Politique

Élections au Kenya 2022 : la Cour suprême confirme la victoire de William Ruto sur Raila Odinga

Élections au Kenya 2022 : la Cour suprême confirme la victoire de William Ruto sur Raila Odinga

La Cour suprême du Kenya a jugé que « William Ruto » avait été correctement élu président, rejetant les requêtes visant à annuler le résultat des élections du 9 août, Raila Odinga, un vétéran opposant à l’élection de William Ruto, et d’autres ont allégué une fraude généralisée, y compris la manipulation des résultats, mais la Cour suprême du Kenya, aujourd’hui, lundi, a rejeté toutes les requêtes et confirmé que William Ruto est devenu le président élu du pays.

Ruto, 55 ans, prêtera serment la semaine prochaine en tant que cinquième président du pays

La Commission électorale indépendante a annoncé la victoire de Ruto, le vice-président sortant, avec 233 000 voix (50,49% contre 48,84%), devant Odinga, un politicien chevronné soutenu par le président sortant Uhuru Kenyatta et son parti Jubilee, cependant, Odinga a rejeté les résultats des élections du 9 août et a interjeté appel auprès de la Cour suprême, invoquant une fraude dans le processus de dépouillement des votes, « Demain, la Cour suprême rendra sa décision sur la contestation de l’élection présidentielle. Parce que nous sommes un pays respectueux des lois, nous respecterons également la décision du tribunal », a déclaré Ruto dimanche à Nakuru, « C’est ainsi que nous avons un pays qui inclut tout le monde. Il n’y a plus ou moins de Kenyans, tous les Kenyans sont égaux devant la loi », a-t-il ajouté, la candidate à la vice-présidence d’Odinga, Martha Karua, a déclaré vendredi que la coalition pro-Odinga respecterait également la décision de lundi.

« Notre constitution stipule que si quelqu’un n’est pas satisfait des résultats, il doit invoquer la loi, et c’est ce que nous avons fait », a-t-elle déclaré, citée par The Nation, « Lorsque le verdict est rendu, nous respectons tous cela. Nous voulons préserver la paix, mais pour y parvenir, il doit y avoir justice, car la paix sans justice n’est pas durable », a-t-elle ajouté, lors de la dernière élection présidentielle en 2017, la Cour suprême a invalidé le résultat et ordonné un nouveau vote, créant un précédent en Afrique.

  Le Rwanda envoie des troupes combattre les extrémistes au Mozambique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top