Politique

Trois morts dans le crash d’un hélicoptère de l’ONU en Somalie

Trois morts dans le crash d'un hélicoptère de l'ONU en Somalie

La Mission de maintien de la paix de l’Union africaine en Somalie (ATMIS) a déclaré dans un communiqué que trois personnes sont mortes et huit autres ont été blessées lorsque son hélicoptère s’est écrasé dans la région du Bas Shabelle, le communiqué indique que l’hélicoptère, qui transportait 11 passagers, dont des soldats de l’armée somalienne, participait à des exercices d’évacuation des blessés au moment de l’accident, « Malheureusement, trois des onze passagers à bord sont morts. Huit officiers blessés ont été transférés à Mogadiscio pour des soins médicaux urgents », a indiqué ATMIS dans le communiqué. Il n’a donné aucun détail sur les victimes, y compris leur nationalité, mais a déclaré que des enquêtes avaient commencé pour déterminer la cause de l’accident.

L’ATMIS assiste le gouvernement central somalien dans sa lutte contre le mouvement al-Shabaab, allié à al-Qaïda depuis plus d’une décennie, pour renverser le gouvernement somalien, dans une affaire connexe, William Camuero a officiellement pris la relève du général de brigade, Gatani Jula en tant que commandant de l’unité KDF travaillant avec la Mission de transition africaine en Somalie (ATMIS), la cérémonie de remise a eu lieu au siège du secteur 2 d’ATMIS à Dubli, qui est géré par les Forces de défense du Kenya (KDF), le commandant sortant a félicité ses officiers pour leur coopération et leur engagement, qui ont permis à l’unité de mener des opérations conjointes de manière cohérente et réussie avec l’Armée nationale somalienne contre les militants d’Al-Shabaab, « Tout au long de notre séjour en Somalie, nous avons mis en œuvre le mandat d’ATMIS en protégeant la population civile dans des zones clés telles que Dobley, en dirigeant les forces de sécurité somaliennes et en travaillant avec les forces de sécurité somaliennes pour mener des opérations ciblées visant à saper Al-Shabaab », a déclaré le général de brigade Jula, il a noté que sous sa direction, l’unité ATMIS du Kenya a lancé plusieurs projets de coopération civilo-militaire (CIMIC) pour soutenir de nombreuses communautés.

  Après avoir rejeté les initiatives africaines, quelles sont les chances de résoudre la crise au Soudan ?
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top