Politique

Joseph Boakai remporte la présidence du Libéria et George Weah admet sa défaite

Joseph Boakai remporte la présidence du Libéria et George Weah admet sa défaite

Joseph Boakai, un homme politique chevronné de 78 ans, a remporté la présidence du Libéria après avoir battu de peu l’ancienne star du football George Weah lors du second tour de mardi, qui a reconnu sa défaite tardivement alors que les célébrations éclataient dans les rues de la capitale, Monrovia, le second tour fait suite à un premier tour très disputé en octobre, au cours duquel aucun des deux candidats n’a obtenu les 50 % des voix nécessaires pour l’emporter purement et simplement. Les résultats officiels de vendredi ont montré que Bukai avait obtenu 50,9 % des voix, contre 49,1 % pour Weah, avec plus de 99 % des voix comptées. Il entrera officiellement en fonction en janvier 2024 lors de sa prestation de serment.

Dans une interview accordée peu après l’annonce des résultats, Boakai a déclaré que son principal objectif serait d’unifier le pays après des élections controversées. « Avant tout, nous voulons avoir un message de paix et de réconciliation », a-t-il déclaré, la victoire de Boakai marque le point culminant d’une longue carrière, dont une grande partie s’est déroulée à portée de main du pouvoir, y compris 12 ans en tant que vice-président sous la prédécesseure de Weah, Ellen Johnson Sirleaf. Il a perdu lors d’un second tour contre Weah en 2017, ses partisans affirment que son travail acharné, son humilité et son expérience sont ce que veulent les électeurs après six ans de Weah, qui a initialement apporté espoir, renommée et glamour à la présidence, mais qui a été entaché par la corruption et le chaos administratif, sa biographie officielle indique que Bukai, fils de parents agriculteurs, est né dans le village isolé de Warsonga, à la frontière avec la Sierra Leone, à 241 kilomètres de Monrovia. Il a effectué des travaux ordinaires, notamment l’extraction du caoutchouc, avant de se rendre à Monrovia à la recherche d’une éducation. Il est diplômé de l’université et après avoir occupé des emplois dans le secteur privé, il a été nommé ministre de l’Agriculture. En 2005, il a été promu vice-Premier ministre du gouvernement d’après-guerre de Sirleaf.

  Le chef de l'opposition au Burkina Faso admet avoir perdu les élections présidentielles
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top