Politique

La CEDEAO envoie une mission diplomatique au Sénégal et une déclaration commune des deux anciens présidents

La CEDEAO envoie une mission diplomatique au Sénégal et une déclaration commune des deux anciens présidents

Le bureau parlementaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a indiqué que le principal bloc économique et politique d’Afrique de l’Ouest a envoyé une mission diplomatique au Sénégal pour discuter de la situation politique dans ce pays après le report des élections présidentielles, il a indiqué dans un communiqué que le président du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Sidi Mohamed Tunis, et des députés rencontreront au cours de la mission, qui aura lieu du 12 au 14 février, les autorités sénégalaises, des hommes politiques et des représentants de la société civile.

Dans le même ordre d’idées, les anciens présidents sénégalais Abdou Diouf et Abdoulaye Wade ont appelé les manifestants, notamment les jeunes « dont nous comprenons la frustration et le désarroi, à cesser immédiatement les violences et les destructions de biens, et surtout à reculer pour qu’ils ne soient pas manipulés ». par des forces extérieures aux plans mystérieux, dans une déclaration commune publiée par le président Macky Sall, les deux anciens présidents ont appelé à « organiser dans les plus brefs délais un dialogue pour une réconciliation nationale globale » et à « respecter la constitution et l’État de droit », les deux anciens présidents ont exhorté « tous les dirigeants politiques du pouvoir et de l’opposition, ainsi que les dirigeants de la société civile, à participer à des discussions franches et équitables, afin que les prochaines élections présidentielles se tiennent le 15 décembre 2024, en toute transparence ». conditions globales et incontestables », soulignant qu’il faut « faire en sorte que le Sénégal soit un modèle de démocratie en Afrique ».

  Les chefs de l'armée de la CEDEAO se réunissent à Bissau pour discuter de la confrontation des groupes armés

Le communiqué explique que les deux anciens présidents se sont entretenus « longuement au téléphone avec le président de la République, Macky Sall », et que celui-ci les a assurés de « son engagement qu’il a pris devant la nation le 3 juillet de ne pas briguer un troisième mandat ». mandat et de quitter le pouvoir immédiatement après les élections présidentielles », notant qu’il « s’est engagé à faire de son mieux » pour maintenir la stabilité du Sénégal.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top