Politique

Rapports de décès au Tchad dus à des tirs célébrant la victoire du chef du Conseil militaire

Rapports de décès au Tchad dus à des tirs célébrant la victoire du chef du Conseil militaire

Le ministère tchadien de la Santé a déclaré qu’un certain nombre de personnes avaient été blessées, certaines dans un état grave, lors d’une fusillade célébrant la victoire électorale du président par intérim Mohamed Idriss Deby, et a ordonné aux hôpitaux de prendre des mesures urgentes pour aider les cas les plus graves, dans un communiqué, le ministère de la Santé n’a pas précisé combien de personnes avaient été blessées et n’a mentionné aucun décès, malgré des informations non confirmées selon lesquelles certaines personnes auraient été tuées. Abdoulaye Diarra, chercheur à Amnesty International, a déclaré: « le nombre exact de victimes est inconnu, mais on parle déjà d’une dizaine de morts, dont des enfants“.
Des coups de feu ont été entendus dans la capitale, N’djamena, dans les heures qui ont suivi l’annonce par l’agence électorale de l’État que Déby avait remporté 61,3% des voix le 6 mai, bien que son principal rival ait rejeté le résultat et appelé à des manifestations, le général Déby a remporté 61,3% des voix, selon la Commission électorale, citant des résultats provisoires, tandis que son plus proche rival, le Premier ministre susis Masra, a obtenu 18,53%, tandis qu’abahemi abadaki Albert a obtenu 16,91%, et dans le discours de victoire de Deby sur les réseaux sociaux, il a promis de servir tous les Tchadiens – « ceux qui ont voté pour moi à ceux qui ont fait d’autres choix ». Il a ajouté: « J’ai une pensée particulière pour les candidats malchanceux qui ont perdu le concours“.
« A tous les Tchadiens qui ont voté pour le changement et qui ont voté pour moi, je dis: mobilisez-vous “ Faites-le calmement et dans un esprit de paix », de son côté, le Premier ministre Masra a annoncé la victoire lors d’une émission en direct sur Facebook, appelant ses partisans et les forces de sécurité à s’opposer à ce qu’il a qualifié de tentative du général Deby de “voler la victoire au peuple”. “Quelques individus pensent qu’ils peuvent faire croire aux gens que les élections ont été remportées par le même régime qui dirige le Tchad depuis des décennies”, a-t-il déclaré.

  Le gouverneur militaire du Burkina Faso salue les pourparlers avec les militants
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top