Politique

Pour perturber le Hirak, l’apparition de deux cas positifs de la nouvelle souche britannique du Coronavirus en Algérie

Après la grande crainte du régime des généraux le retour des manifestations, l’ordre a été donné d’exploiter Coronavirus pour empêcher le peuple algérien de revenir au Hirak. En effet, l’Institut Pasteur en Algérie a annoncé hier l’enregistrement de deux premiers cas de la souche britannique du Coronavirus en Algérie …

Dans un communiqué de l’Institut Pasteur: Dans le cadre de la recherche génétique en cours menée par l’Institut Pasteur en Algérie sur le virus SRAS-COV2, et dans le cadre de la surveillance active de l’évolution des souches circulant actuellement dans le monde par les  références laboratoires de l’Organisation Mondiale de la Santé, il a été confirmé au niveau des laboratoires de l’Institut Pasteur et ce après avoir effectué des analyses sur des échantillons PCR positifs le 19 février 2021, et les deux cas de la nouvelle souche britannique portent les mutations N50Y / D164G , qui sont des caractéristiques génétiques de cette variable et ont été découvertes pour la première fois le 20 septembre 2020 dans le Kent, en Grande-Bretagne.

Selon l’institut, ces deux souches mutantes ont été détectées chez un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga et chez un immigré retournant de France pour l’enterrement de son père. L’institut a indiqué que des analyses antérieures avaient été effectuées sur des échantillons suspects de l’hôpital Béni Messous et de l’hôpital Zmmerly, qui avaient des résultats négatifs concernant les quatre nouvelles souches apparues en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud, au Brésil et au Japon.

  "TikTok" cause l’arrestation de deux conducteurs des criminels de la route en Algérie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top