Politique

La libération de centaines de femmes enlevées au Nigéria…et «Daech» mène une attaque majeure

La libération de centaines de femmes enlevées au Nigéria...et «Daech» mène une attaque majeure

Des dizaines de militants de « l’Etat islamique » en Afrique de l’Ouest ont envahi la ville de Dikwa dans le nord-est du Nigéria et ont pris d’assaut une base militaire après que l’armée s’en soit enfuie, et mis le feu à un centre de secours des Nations Unies, ce qui a conduit à son incendie complet, tandis que le gouverneur de L’État de Zamfara, Bello Mattawali, a révélé à l’AFP que «279 écolières nigérianes ont été libérées, qui ont été enlevées de leur école dans l’État et sont arrivées au siège du gouvernement», affirmant que «leur santé est bonne».

Une source militaire a déclaré à l’Agence française que « les terroristes de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest ont lancé deux attaques simultanées contre chacun des grands camps (une base militaire) et du centre humanitaire des Nations Unies ». Les hommes armés ont encerclé un abri où se trouvaient 25 travailleurs humanitaires.

De son côté, une source humanitaire a déclaré à France Press que «les hommes armés ont incendié tout le centre humanitaire, mais aucun employé n’a été blessé à ce jour», selon la source militaire, l’armée a envoyé des renforts depuis la ville de Marti, à 40 kilomètres de là, pour aider à briser le siège des travailleurs humanitaires.

Il a déclaré: «Deux avions de combat et un hélicoptère de combat fournissent un soutien aérien pour éloigner les terroristes du centre humanitaire en feu», cette attaque intervient trois ans après une attaque le 1er mars 2018, par des hommes armés de l’organisation «ISIS» en Afrique de l’Ouest contre un centre humanitaire des Nations Unies dans la ville de Rann (nord-est du Nigéria), qui a entraîné le meurtre de trois membres de l’aide humanitaire. des travailleurs et l’enlèvement d’un quatrième, ainsi que le meurtre de huit soldats nigérians.

  Les attaques d’enlèvements continuent au Nigéria malgré les efforts du pays à combattre les groupes armées

Le nord-est du Nigéria est en proie à la violence depuis que Boko Haram a lancé une rébellion armée en 2009.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top