Politique

L’armée centrafricaine reprend 30 villes avec le soutien militaire russe

L'armée centrafricaine reprend 30 villes avec le soutien militaire russe

Le directeur général de l’Association des officiers russes pour la sécurité internationale, Alexander Ivanov, a annoncé mardi que l’armée centrafricaine avait réussi à reprendre une trentaine de villes sous le contrôle des rebelles.

« Environ deux mois après que l’armée centrafricaine a lancé des opérations de libération des villes sous contrôle rebelle, et avec le soutien de ses alliés russes et rwandais, l’armée a pu récupérer une trentaine de villes », a déclaré Ivanov.

« Les formateurs russes ont joué un rôle de premier plan dans la motivation de l’armée centrafricaine dans sa lutte contre les criminels, et ils ont également joué un rôle dans la sécurisation des convois sur l’axe Bangui-Beloko, qui est le principal axe d’approvisionnement de la capitale et d’autres villes en nourriture. et les nécessités de la vie », a-t-il ajouté, il a souligné que la libération de certaines zones s’est déroulée sans aucune résistance, déclarant: « Certaines zones ont été libérées sans lutte car les criminels de la Coalition nationale pour le changement partaient avant l’arrivée de l’armée régulière ».

Ivanov a souligné que la vie était revenue à la normale dans les zones libérées, cependant, par exemple, dans la ville d’Epe, dans la province centrale de Huaca, il y avait environ 10 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays. « Ils vivent dans des conditions difficiles et ont besoin d’une aide humanitaire urgente ».

Des élections présidentielles et législatives ont eu lieu en République centrafricaine comme prévu le 27 décembre 2020, et l’actuel président Faustin Arcang Tuadera a remporté un autre mandat de cinq ans après avoir reçu plus de 53% des voix au premier tour des élections.

  L'armée éthiopienne subit de lourdes pertes alors que les combats reprennent au Tigré

Des élections parlementaires ont eu lieu malgré une attaque de groupes rebelles qui ont tenté d’empêcher le vote, le deuxième tour des élections ayant eu lieu en République centrafricaine le 14 mars, dans 49 circonscriptions électorales, où les électeurs ont voté pour la deuxième fois; Dans les 69 circonscriptions où le vote n’a pas eu lieu en décembre, il a été limité au seul premier tour de scrutin.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top