Politique

La France rejette un rapport de l’ONU l’accusant d’avoir tué des civils au Mali

La France rejette un rapport de l'ONU l'accusant d'avoir tué des civils au Mali

Paris a annoncé, jeudi, son rejet du rapport des Nations unies, qui l’accusait d’avoir tué 19 civils à la suite d’une frappe aérienne menée par l’armée française au Mali le 3 janvier, cela est venu lors d’une visite de la ministre française de la Défense Florence Parly, au Mali, jeudi, pour justifier le raid sur lequel le rapport de l’ONU a été publié, comme cité par « Associated Press ».

La visite de Parley, qui est prévue depuis longtemps mais qui n’a pas été rendue publique pour des raisons de sécurité, intervient deux jours après que le Comité des droits de l’homme de la Mission des Nations Unies au Mali a publié un rapport sur le raid susmentionné, le rapport a déclaré que l’attaque visait une fête de mariage avec environ 100 personnes près du village de Monte, dans le centre du Mali, et a tué 3 militants soupçonnés d’être affiliés à un bataillon djihadiste, et 19 civils, pour la plupart des villageois locaux.

La France a rejeté les conclusions du rapport, tandis que de hauts responsables de l’ONU ont affirmé leur soutien au rapport, Parly a déclaré lors de sa visite dans la capitale, Bamako, que l’armée française avait mené une « opération de ciblage précis » conformément au droit international, elle a ajouté: << Il n’y avait ni femmes ni enfants parmi les victimes et le but de ces frappes était de neutraliser les éléments terroristes >>, ajoutant qu ‘<< il y a une différence entre la réalité des faits et ce qui était mentionné dans le rapport des Nations Unies ».

Jeudi, 7 organisations humanitaires internationales et locales ont appelé à une enquête indépendante sur l’attaque et à l’indemnisation des victimes et de leurs familles, une déclaration conjointe d’Oxfam Organisation humanitaire internationale en France, Action contre la Faim et 5 autres organisations a affirmé que: « Les opérations de lutte contre le terrorisme ne peuvent être menées aux dépens du droit international humanitaire ».

  Le ministre de la Défense du Mali reçoit des équipements militaires russes de dernière génération
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top