Politique

Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne le ciblage de la mission «MINUSMA» au Mali

Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne le ciblage de la mission «MINUSMA» au Mali

Samedi, le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné l’attaque terroriste qui visait un camp appartenant à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans la région de Kidal (nord), cela est venu dans une déclaration publiée à l’unanimité par le conseil (15 pays), dont une copie a été remise à l’Anatolie.

Vendredi, la mission de l’ONU a annoncé, dans un communiqué, le meurtre de 4 casques bleus lors d’une attaque armée contre une base militaire dans le nord du Mali, le communiqué a appelé «le gouvernement de transition du Mali à enquêter d’urgence sur cette attaque et à traduire les auteurs en justice», il a souligné que « les attaques visant des soldats de la paix constituent des crimes de guerre au regard du droit international et constituent une base pour imposer des sanctions conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité ».

La déclaration a réaffirmé que << le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations constitue l’une des menaces les plus graves à la paix et à la sécurité internationales et que tout acte terroriste est un acte criminel et injustifié quels que soient ses motifs, le lieu et le moment où ils se sont produits et quels qu’en soient les auteurs. « 

Il a souligné « l’importance de fournir un soutien total à la MINUSMA », exprimant « sa préoccupation face à la situation sécuritaire au Mali et aux menaces terroristes transnationales dans la région du Sahel ».

Il est à noter que les mouvements et groupes armés Azawadi ont pris le contrôle du nord du Mali en 2012 et ont étendu leur influence sur 3 grandes villes: Kidal, Tombouctou et Gao, l’intervention des forces françaises, avec le soutien international, en janvier 2013, a conduit à l’expulsion de groupes armés des villes de Gao et Tombouctou, tandis que Kidal restait sous le contrôle des mouvements Azawadi.

  Le Conseil de sécurité de l'ONU tient sa première réunion sur la région éthiopienne du Tigré

Malgré la signature d’un accord de paix en mai et juin 2015 entre le gouvernement central de Bamako et les groupes armés touareg les plus importants, les incidents de violence sont encore fréquents.

 

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top