Politique

Le rallye pétrolier pousse les revenus du Nigeria au-dessus de l’estimation budgétaire

Le rallye pétrolier pousse les revenus du Nigeria au-dessus de l'estimation budgétaire

La remontée du prix du pétrole de référence international, le Brent, a poussé les recettes pétrolières du Nigéria au-dessus de l’estimation du budget 2021, le Brent, par rapport auquel le prix du pétrole brut du pays est évalué, s’échange de plus de 20 dollars de plus que l’indice de référence du gouvernement fédéral pour le budget de cette année au cours des derniers mois.

Le budget 2021, qui a été signé par le président Muhammadu Buhari, le 31 décembre, reposait sur un prix de référence du pétrole de 40 dollars le baril et un niveau de production de 1,86 million de barils par jour.

Selon le budget, 30% des recettes projetées proviendront de sources pétrolières, tandis que 70% proviendront de sources non pétrolières.

Le Brent, qui a clôturé à 51,22 $ le baril en décembre, a atteint la barre des 60 $ le baril en février et a encore augmenté pour atteindre 70 $ le baril avant de réduire certains de ses gains. Il a clôturé à 64,86 $ le baril jeudi, pour le Nigéria, qui dépend du pétrole brut pour environ 50 pour cent des recettes publiques et plus de 90 pour cent des recettes d’exportation, la hausse des prix du pétrole signifie une augmentation des revenus.

D’un autre côté, la hausse du prix du pétrole se traduit également par une augmentation du coût des produits pétroliers car le pays dépend fortement des importations en raison d’un manque de raffinage domestique, en utilisant un prix moyen de 60 dollars le baril et un niveau de production de 1,42 million de barils par jour, les recettes pétrolières totales du pays s’établissaient à 2,39 milliards de dollars en février, contre un revenu budgété de 2,08 milliards de dollars.

  Les femmes prendront le volant dans l'industrie agricole dominée par les hommes au Nigeria

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole, dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier de mars, a déclaré que la production pétrolière du pays avait augmenté de 63 000 barils pour atteindre 1,42 million de bpj en février, sur la base d’une communication directe.

«La production de pétrole brut a augmenté principalement au Nigéria, en Irak, en Iran, au Venezuela et en Libye, tandis que la production a diminué principalement en Arabie saoudite et en Angola», a déclaré le groupe de 13 membres.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top