Politique

Les autorités algériennes continuent de violer et d’arrêter les militants les plus éminents du Hirak

Les autorités algériennes continuent de violer et d'arrêter les militants les plus éminents du Hirak

La campagne d’arrestations et de poursuites contre des militants du Hirak populaire se poursuit dans différentes régions de l’Algérie, suite à l’apparition de signes d’un possible retour aux manifestations du Hirak  dans les semaines à venir.

 

Les forces de sécurité algériennes ont arrêté trois militants à leur domicile à Adrar, dans le sud de l’Algérie, deux jours après avoir été interrogés par un bureau d’audience de sécurité au sujet de l’accusation à se livrer à des activités provocatrices et de diffuser des informations infondées, ils ont également fait l’objet d’une enquête de la sous-coordination d’Interpol concernant l’accusation de louange au terrorisme !!!

 

La nouvelle campagne d’arrestations intervient au milieu des préoccupations des organisations de défense des droits de l’Homme après avoir enregistré des viols de détenus dans les commissariats de police algériens. Les observateurs estiment que le maintien de l’emprise sécuritaire des autorités est lié aux craintes persistantes des autorités de voir le Hirak populaire revenir fortement dans la rue, en particulier avec des signes de rejet populaire et politique des prochaines élections imposées par le président Abdelmadjid Tebboune à la même date fixée précédemment malgré les demandes populaires de les reporter.

 

Le militant des droits de l’Homme et avocat (AB) a déclaré à «notre site» que la suite de la campagne d’arrestations ne remet pas en cause les promesses de l’autorité et met dans l’embarras ses partenaires qui lui transfèrent ses promesses, mais confirme que l’autorité n’a changé aucune de ses méthodes pour traiter les questions d’opinion et de libertés, et sa tentative d’imposer une perception politique unique sur tout le monde sans discussion, indiquant que l’autorité n’a pas l’intention de mettre en œuvre les revendications du peuple, mais se prépare plutôt à une répression majeure contre le peuple algérien.

  La lutte des généraux ouvre la voie au retour de la décennie noire en Algérie

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top