Politique

Égypte: nous comptons sur la Russie pour arrêter les mesures unilatérales de l’Éthiopie

Égypte: nous comptons sur la Russie pour arrêter les mesures unilatérales de l'Éthiopie

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a déclaré, lundi, que son pays comptait sur la capacité de la Russie à arrêter les mesures unilatérales de l’Éthiopie dans le dossier du barrage «Renaissance», cela est intervenu lors d’une conférence de presse conjointe tenue par Shukri avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, dans la capitale, Le Caire, en marge d’une visite officielle de Lavrov en Égypte, dont la durée n’a pas été annoncée.

« L’Égypte compte sur la capacité de la Russie à faire pression pour l’arrêt des mesures unilatérales de la part de l’Éthiopie dans le dossier du Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (…) Le Caire a fait preuve de souplesse dans les négociations sur le barrage », a déclaré Shoukry.

À son tour, M. Lavrov a souligné que son pays attache « un grand intérêt aux développements du dossier du barrage de la Renaissance éthiopien, et attend avec intérêt la poursuite du dialogue entre les trois pays, pour parvenir à un accord satisfaisant pour toutes les parties », il a ajouté: « Nous sommes convaincus qu’il existe une solution à la crise du barrage de la Renaissance qui garantit les intérêts légitimes des trois pays ».

Il a ajouté: « Nous comptons sur le rôle de l’Union africaine dans la reprise des négociations », notant que son pays n’avait pas été invité à intervenir dans le dossier du barrage, il y a une semaine, le Soudan, l’Égypte et l’Éthiopie n’étaient pas parvenus à un accord sur la crise du barrage «Renaissance», lors des négociations dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa.

  La protection russe pousse l'Algérie à jouer avec le feu contre l'Europe

Alors qu’Addis-Abeba a rejeté une proposition de médiation du Quatuor présentée par Khartoum et soutenue par le Caire, qui comprend les Nations Unies, les États-Unis, l’Union européenne et l’Union africaine.

Dans un autre contexte, le ministre égyptien a déclaré avoir discuté avec son homologue russe « de l’évolution de la question palestinienne et de l’importance que l’Egypte attache à l’initiative russe d’activer le quatuor international ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top