Politique

Moscou révèle le nombre d’entraîneurs militaires russes en Afrique centrale

Moscou révèle le nombre d'entraîneurs militaires russes en Afrique centrale

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que plus de 500 formateurs militaires travaillaient en République centrafricaine, notant qu’il n’était pas prévu d’augmenter ce nombre et qu’il n’avait pas reçu de telles demandes des autorités du pays, « Il n’était pas prévu d’augmenter ce nombre », a déclaré lundi aux journalistes le directeur du Département des organisations internationales du ministère russe des Affaires étrangères, Peter Ilychev ne nous a plus recontactés à ce sujet ».

Ilychev a ajouté: « La Russie propose d’alléger l’embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité des Nations Unies à la République centrafricaine. Certains indicateurs ont déjà été atteints … Désormais, des armes jusqu’à 14,5 mm sont importées non pas par autorisation, mais par notification », en décembre 2020, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que Moscou avait envoyé 300 formateurs supplémentaires pour aider la République centrafricaine à renforcer ses capacités de défense, afin de former des soldats de l’armée nationale.

<< La Russie, dans le cadre de l’assistance à Bangui pour renforcer la capacité de défense de la République centrafricaine, a répondu rapidement à une demande de direction et a envoyé 300 formateurs supplémentaires pour former le personnel militaire de l’armée nationale. La partie russe a envoyé une notification à la Comité 2127 du Conseil de sécurité concernant les sanctions imposées, « a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué sur la République centrafricaine ».

De son côté, l’ambassadeur de Russie en République centrafricaine, Vladimir Titorenko, a déclaré plus tôt à « Spoutnik » que son pays envisagerait la possibilité d’y envoyer plus d’entraîneurs militaires dans un proche avenir. Il a souligné que la question avait été soulevée lors de sa récente rencontre avec le Président de l’Afrique centrale, Arachang Tuadera, il a souligné que « 10 véhicules blindés de reconnaissance et amphibies BRDM-2 supplémentaires ont été envoyés en République centrafricaine, qui est le deuxième lot de véhicules qui doit être envoyé cette année ».

  L'Égypte convoque le chargé d'affaires auprès de l'ambassadeur d'Éthiopie au Caire
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top