Politique

Les USA expriment sa préoccupation face aux « nombreuses arrestations » de dirigeants de l’opposition au Bénin

Les USA expriment sa préoccupation face aux "nombreuses arrestations" de dirigeants de l'opposition au Bénin

Les Etats-Unis ont exprimé leur inquiétude face aux « nombreuses arrestations » de dirigeants de l’opposition politique au Bénin, à la lumière des élections présidentielles qui se sont déroulées le 11 avril.

Une déclaration publiée par le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a déclaré que parmi les principes démocratiques partagés par les deux pays figure la présomption d’innocence jusqu’à ce que la culpabilité soit prouvée par des procédures judiciaires équitables, transparentes et apolitiques.

La déclaration a déclaré que «ce principe est inscrit à la fois dans les Constitutions du Bénin et des États-Unis, tout comme la liberté d’expression et de réunion», la même source a souligné que les États-Unis suivaient de près les démarches du gouvernement béninois, ajoutant que s’il prenait au sérieux les allégations de terrorisme et d’incitation à la violence, il considère que le peuple béninois mérite d’être régulièrement informé de l’évolution de ces cas.

Le communiqué citait le Département d’Etat américain disant: « Notre partenariat de sécurité dépend de l’engagement des pays partenaires dans les obligations en matière de droits de l’homme et de la garantie que les forces de sécurité et le système judiciaire ne sont pas utilisés à des fins politiques ».

Il a souligné que le respect et la protection des libertés fondamentales, y compris la liberté d’expression, de réunion pacifique et l’indépendance du pouvoir judiciaire, sont essentiels dans toute démocratie, la même déclaration a noté que les pays qui protègent les droits de l’homme favorisent une plus grande prospérité et une plus grande sécurité pour toutes les populations.

Il est à noter que le président Patrice Talon a été déclaré vainqueur d’un second mandat, après avoir recueilli 86% des voix au premier tour des élections présidentielles, boycottées par certains partis d’opposition.

  Burkina Faso…Les ministres de la Défense et de la Sécurité limogés face aux pressions de l'opposition

Talon a fait face à deux candidats à cette élection, tandis que ses adversaires les plus importants étaient soit à l’étranger, soit exclus de la candidature, Al-Hassan Sumano et Corinthian Kuhoy ont obtenu respectivement 11,29 et 25,25% des voix, tandis que le taux de participation était d’environ 50,17%.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top