Société

NCC et NigComSat signent un protocole d’accord sur le spectre 5G au Nigéria

NCC et NigComSat signent un protocole d'accord sur le spectre 5G au Nigéria

La Nigerian Communications Commission (NCC) et le Nigerian Communications Satellite (NigComSat) ont signé un protocole d’accord (MoU) pour faciliter la libération d’une bande passante contiguë dans l’une des bandes de spectre de fréquences les plus appropriées pour le déploiement précoce du réseau de cinquième génération (5G) services au Nigéria.

NCC et NigComSat ont discuté de la manière de déplacer le satellite NG-1R de NigComSat vers la partie standard de la bande C 300 MHz (3,9 GHz – 4,2 GHz) de la bande, qui est considérée comme plus appropriée en termes d’offre de service par satellite en raison de l’avantage de terminaux moins chers pour les utilisateurs finaux. En conséquence, une telle relocalisation laissera la partie non standard de la bande C 400 MHz (3,5 GHz – 3,9 GHz) de la bande pour l’utilisation de la 5G, tandis que le coût de la relocalisation du NG-1R devrait être compensé par le produit de la vente aux enchères du Spectre 5G.

Umar Garba Danbatta, vice-président exécutif de NCC, a déclaré: «  La Commission a entamé des négociations avec NigComSat pour apporter quelques ajustements à son exploitation par satellite et libérer une partie de sa réserve de spectre dans la bande afin de faciliter le déploiement de la 5G au Nigéria. Parmi les bandes du spectre de fréquences utilisées pour la 5G, la bande C (3,4 GHz – 3,9 GHz) se distingue car son point d’équilibrage entre la couverture et la capacité fournit l’environnement parfait pour la connectivité 5G. La bande C est la plus appropriée et la plus appropriée pour le déploiement immédiat des services 5G en tenant compte de la disponibilité de l’écosystème d’appareils avec 60 à 70% du déploiement du réseau commercial mondial 5G actuellement dans la bande, d’où l’importance de ce spectre pour le déploiement précoce de la 5G les services au Nigéria ne peuvent être surestimés. Pour des performances optimales du service 5G, une moyenne de 100 MHz contigus de spectre dans la bande C est requise par un opérateur. Cependant, au Nigéria, seuls 120 MHz de la bande (3,4 – 3,52) GHz sont disponibles pour les services mobiles tandis que les 680 MHz (3,52 – 4,2) GHz restants de la bande sont utilisés par les satellites NigComSat (NG-1R) ».

  Parvenir à un accord sur un protocole à propos des arrangements de sécurité au Soudan du Sud
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top