Société

Le HCR trouve des solutions respectueuses de l’environnement pour atténuer l’impact des intempéries au Soudan

Le HCR trouve des solutions respectueuses de l'environnement pour atténuer l'impact des intempéries au Soudan

Le camp de réfugiés de Tonidaba, dans l’est du Soudan, abrite quelque 20 000 réfugiés éthiopiens qui ont fui le conflit dans la province éthiopienne de Tigré. Beaucoup d’entre eux sont arrivés avec peu ou pas de vêtements sur le dos et luttent maintenant pour vivre dans le nouveau camp d’asile où les températures peuvent atteindre 45 degrés Celsius, «La population ici est d’environ 20 000 personnes, et environ 60 pour cent sont des jeunes et des enfants», a déclaré Akaran Nabakeiro, agent de terrain du HCR.
Les conditions météorologiques extrêmes ont rendu les réfugiés et les communautés d’accueil de plus en plus vulnérables. Les pluies et les vents violents ont récemment détruit certains abris et toilettes et ont provoqué des inondations dans certaines zones du camp, la saison des pluies rend l’accès au camp difficile car les routes sont souvent impraticables, la ville la plus proche étant à environ 136 kilomètres. Au cours de l’année écoulée, les inondations et les pluies torrentielles ont provoqué le chaos dans tout le Soudan, déplaçant des centaines de milliers de personnes.
Le HCR et ses partenaires proposent des solutions respectueuses de l’environnement pour atténuer l’impact des intempéries dans le camp de réfugiés. Ils fournissent de l’eau, de la nourriture, des abris et des solutions énergétiques propres, «Les réfugiés ont de l’énergie pour les cuisinières qu’ils utilisent maintenant, et ils réduisent le coût de l’énergie», dit Akaran Babakiru, ajoutant que le HCR a également fourni des lampes solaires pour que les réfugiés puissent avoir un éclairage la nuit, elle a évoqué le travail de protection des réfugiés contre les risques d’inondation avec le début de la saison des pluies. « Il existe des mesures pour s’assurer que les canaux sont en place pour empêcher l’eau d’atteindre la population », a-t-elle ajouté.
Elle a déclaré: << Nous avons des centres d’évacuation au cas où il y aurait des familles dont les tentes ou les abris ont été détruits, et nous sommes en mesure de les déplacer le plus rapidement possible. Nous voulons unir tous ces efforts pour veiller à ce que les réfugiés soient préparés aux inondations. et veiller à prévenir d’autres problèmes qui accompagnent les inondations, comme le choléra».

  Accord portant la création d'un centre de soutien logistique pour la marine russe à Port Soudan
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top